Tops albums 2018 par Duke Garwood, It It Anita, Peter Kernel, Slift et Zëro

Publié par le 10 janvier 2019 dans Non classé, Rubriques à brac, Tops Albums | 0 commentaire

Comme chaque année, on donne la parole à des artistes dont nous avons plébiscité les albums et qui veulent bien se prêter au jeu pour nous donner leurs albums préférés de l’année écoulée.

Pour 2018, place aux tops de Duke Garwood, auteur du subtil et envoûtant With Animals avec Mark Lanegan, It It Anita responsable de l’uppercut Laurent, Peter Kernel, qui a signé le surprenant et sophistiqué The Size Of The Night, Slift, éminent représentant du garage kraut à la française via La Planète Inexplorée et Zëro qui nous a passionné avec Ain’t That Mayhem?. Avec commentaires à la clé, s’il vous plait.

Duke Garwood

Joe Cardamone – Holy War Soundtrack

Un film et un disque puissants, sans compromis, intelligents. Une âme rock de superstar.

Emma Trica – St Peter

C’est beau. Aussi exotique qu’un oiseau du paradis.

Liela Moss – My Name is Safe in Your Mouth

Radical, agitateur, cinématique. Une avancée audacieuse dans un univers sonique. Sa voix est forte, magnifique et captivante.

Alexander Tucker – Don’t Look Away

Un classique de la part d’un maître du collage sonique et de la composition. Beaucoup de délicieuses mélodies et d’inventions harmoniques.

Woven Entity – Two

Suite logique de One. Les stars de la percussion vont plus loin dans le free jazz, tout en gardant un groove électrifiant, funky et irrésistible.

It It Anita (Michael Goffard, Guitare – chant)

Parquet Courts – Wide Awake!

Brillant, super production, des morceaux quasi pop mais pas tout à fait.

Stephen Malkmus & the Jicks – Sparkle Hard

J’ai cru ré-entendre Pavement.

Idles – Joy As An Act Of Resistance

La grosse gifle de l’année.

Peter Kernel

Aris Bassetti (guitare – chant) :

Sudan Archives – Sink

J’adore son chant et son talent pour les mélodies.

Oneohtrix Point Never – Age Of

Il est si créatif. Je suis jaloux.

Barbara Lehnoff (Basse – chant)

Young Fathers – Cocoa Sugar

J’adore leur façon d’utiliser l’espace dans le mix.

Suuns – Felt

Ils me touchent directement au cœur avec un simple riff.

Slift

Sleep – The Sciences

Ce disque est un trou noir super massif, rien ne peut s’en échapper.

Yonatan Gat – Universalist

Un pont entre musique traditionnelle et free jazz, joué par un trio de musiciens venant du punk. Le genre d’album qui fait sérieusement avancer le shmilblick.

Le Réveil Des Tropiques – Big Bang

Tout d’abord, l’artwork est magnifique ! Ensuite c’est 4 longues jams de haut vol, dans tous les sens du terme. 

PinioL – Bran Coucou

Ce disque est un mille-feuille, sans déconner il y a des milliards d’idées là-dedans ! Il ne faut pas hésiter à y replonger plusieurs fois ! Et encore un artwork splendide pour ne rien gâcher…

Sunflowers – Castle Spell

La transe minimal garage du duo Portugais devenu trio. On a eu la chance de jouer avec eux plusieurs fois cette année, ce groupe est un véritable bulldozer en live !

Kamasi Washington – Heaven And Earth

Double album plus ambitieux que la trilogie du Seigneur des Anneaux, le jazz cosmique de ce bon vieux Kamasi est un film qu’on regarde avec les oreilles. La production du disque est irréelle… Les chœurs, les cordes.. Terrible !

Our Solar System – Origins

Assieds-toi, mets le son bien fort, et regardes les murs de ta chambre reculer.

Cave – Allways

On est des gros fans de Cave ! Énorme groove sur celui là !

Phoenician Drive – Phoenician Drive

Les potes de Bruxelles ! Oriental Kraut cinématographique qui sait être bien heavy, et ce sont des tueurs en live ! 

Kaviar Special – Vortex

Fuzz épaisse et morceaux solides comme des bolides! Ils tapent toujours dans le mille aux fléchettes.

Zëro

Ivan Chiossone (claviers) :

Alva Noto – Unieqav

Magnifique synthèse d’électronique : la finesse et l’efficacité à tous les étages. Son meilleur disque.

Black Moth Super Rainbow – Panic Blooms

Pop expérimentale sous tranxène assez marrante

Hardy Fox / Hardy Fox

Un des Residents mort cette année.. 🙁 Une de ses dernières réalisations avec quelques petites perles minimalistes dont il avait le secret.

Eric Aldea (guitare)

Désolé mais je n’écoute que des vieilleries d’avant 1980… Mais bon j’ai bien aimé le dernier King Krule (The Ooz, sorti en fait en 2017, ndr) et le Sleaford Mods (l’ep éponyme, ndr)… et la sortie du Coltrane oublié de 1963… hihihi

Merci aux artistes ainsi qu’à Charlotte de PIAS, Jean-Philippe d’Ici d’Ailleurs, Guillaume de Vicious Circle et Tom de Howlin Banana.

LIRE NOTRE TOP ALBUMS 2018

LIRE LE TOP ALBUMS DES REDACTEURS

LIRE LE TOP ALBUMS 2017 PAR MARGARET CATCHER ET POLARBIRD

LIRE LE TOP ALBUMS 2016 PAR EDAM EDAM, FRUSTRATION ET JOHNNY MAFIA

LIRE LE TOP ALBUMS 2015 PAR ALABAMA SHAKES, BÄRLIN ET WILD RACCOON

LIRE LE TOP ALBUMS 2015 PAR CASPIAN, PETER KERNEL ET THE MADCAPS

LIRE LE TOP ALBUMS 2014 PAR JESSICA93, WE INSIST! ET GALLON DRUNK

LIRE LE TOP ALBUMS 2014 PAR CLOUD NOTHINGS ET WONDERFLU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :