Clap Your Hands Say Yeah – New Fragility

Clap Your Hands Say Yeah – New Fragility

(CYHSY/Secretly Distribution, 12 février 2021) Dans la catégorie « seconds couteaux du rock US qui ont sorti un premier album marquant mais qu’on a ensuite perdu de vue », voici Clap Your Hands Say Yeah. Pour situer, c’est en 2005 (puis 2006 en Europe) que leur premier disque homonyme et auto-produit avait fait buzzer Internet et le petit monde de l’indie rock US. Déjà bien secoué par le souffle pop épique des voisins canadiens d’Arcade...

Lire la suite
Clap Your Hands Say Yeah – New Fragility

(CYHSY/Secretly Distribution, 12 février 2021) Dans la catégorie « seconds couteaux du rock US qui ont sorti un premier album marquant mais qu’on a ensuite perdu de vue », voici Clap Your Hands Say Yeah. Pour situer, c’est en 2005 (puis 2006 en Europe) que leur premier disque homonyme et...

Lire la suite

Cloud Nothings – The Shadow I Remember

Cloud Nothings – The Shadow I Remember

(Carpark, 26 février 2021) “Les années se suivent et se ressemblent”*, chantait Joe Dassin. Bon, on voit qu’il n’a pas vécu jusqu’en 2020, mais là n’est pas la question. En revanche, on pourrait tout à fait se demander si le Joe n’était pas fan de Cloud Nothings, parce que ses paroles pourraient tout à fait s’appliquer au groupe de Dylan Baldi.Après une dizaine d’années de carrière, ils...

Lire la suite
Cloud Nothings – The Shadow I Remember

(Carpark, 26 février 2021) “Les années se suivent et se ressemblent”*, chantait Joe Dassin. Bon, on voit qu’il n’a pas vécu jusqu’en 2020, mais là n’est pas la question. En revanche, on pourrait tout à fait se demander si le Joe n’était pas fan de Cloud...

Lire la suite

Interview – Chokebore

Interview – Chokebore

On ne l’avait certainement pas oublié, mais la réédition du fantastique A Taste for Bitters nous a permis de réécouter plus que de raison ce quatuor trop sous-coté qu’était Chokebore. Un groupe essentiel des 90s, au son finalement assez unique, porté par un chanteur-guitariste aussi réservé que charismatique. Troy von Balthazar, qui œuvre brillamment en solo depuis 2005, a accepté de se replonger pour nous 24 ans en arrière, non sans un brin de...

Lire la suite
Interview – Chokebore

On ne l’avait certainement pas oublié, mais la réédition du fantastique A Taste for Bitters nous a permis de réécouter plus que de raison ce quatuor trop sous-coté qu’était Chokebore. Un groupe essentiel des 90s, au son finalement assez unique, porté par un chanteur-guitariste aussi réservé que...

Lire la suite

Chris Brokaw – Puritan

Chris Brokaw – Puritan

(12XU, 15 janvier 2021) C’est un fait avéré, Chris Brokaw ne court pas après la reconnaissance. Et pourtant, après trois décennies de musique au compteur, le multi-instrumentiste n’a plus rien à prouver quant à son talent et son apport au rock indépendant américain. Membre constitutif de deux monuments musicaux estampillés nineties, Come et Codeine, mais aussi d’un joyau des années 2000, The New Year (né sur les cendres de Bedhead), Chris...

Lire la suite
Chris Brokaw – Puritan

(12XU, 15 janvier 2021) C’est un fait avéré, Chris Brokaw ne court pas après la reconnaissance. Et pourtant, après trois décennies de musique au compteur, le multi-instrumentiste n’a plus rien à prouver quant à son talent et son apport au rock indépendant américain. Membre constitutif de...

Lire la suite

The Besnard Lakes are The Last of the Great Thunderstorm Warnings

The Besnard Lakes are The Last of the Great Thunderstorm Warnings

(Fat Cat, 29 janvier 2021) Je n ’avais pas vu arriver ce nouvel album des canadiens de The Besnard Lakes. J’avais même carrément zappé leurs deux derniers essais. Sans doute pour éviter la probable (?) déception de succéder aux majestueux The Besnard Lakes are The Dark Horse (2007) et The Besnard Lakes are The Roaring Night (2010, celui-là je l’aime fort). Des albums que je réécoute très régulièrement comme des classiques, tant ce mélange de...

Lire la suite
The Besnard Lakes are The Last of the Great Thunderstorm Warnings

(Fat Cat, 29 janvier 2021) Je n ’avais pas vu arriver ce nouvel album des canadiens de The Besnard Lakes. J’avais même carrément zappé leurs deux derniers essais. Sans doute pour éviter la probable (?) déception de succéder aux majestueux The Besnard Lakes are The Dark Horse (2007) et The Besnard...

Lire la suite