Lemonheads – Lovey (rééd.)

Lemonheads – Lovey (rééd.)

(Fire, 23 octobre 2020/juillet 90) Qui s’intéresse encore aux Lemonheads en 2020 ? Mais si, vous savez, Lemonheads, ce groupe qui a failli devenir roi du monde dans les années 90, à quelques problèmes de drogue près, avec son chanteur beau gosse à la voix suave et ses pop songs pas piquées des hannetons ? Ceux qui ont fait la version de “Mrs Robinson” qu’on entend dans Wayne’s World 2 pendant la parodie de la scène du Lauréat ?...

Lire la suite
Lemonheads – Lovey (rééd.)

(Fire, 23 octobre 2020/juillet 90) Qui s’intéresse encore aux Lemonheads en 2020 ? Mais si, vous savez, Lemonheads, ce groupe qui a failli devenir roi du monde dans les années 90, à quelques problèmes de drogue près, avec son chanteur beau gosse à la voix suave et ses pop songs pas piquées des hannetons ? Ceux qui ont fait la version de “Mrs Robinson” qu’on entend dans Wayne’s World 2 pendant la parodie de la scène du Lauréat ?...

Lire la suite

King Gizzard & The Lizard Wizard – KG

King Gizzard & The Lizard Wizard – KG

(Flightless, 20 novembre 2020) Un de mes meilleurs amis était maqué à une époque avec une hôtesse de l’air roumaine. Un jour, celle-ci l’a emmené au mariage de son cousin. Dans la banlieue de Timisoara. Là-bas, en Roumanie. Mon ami me racontera par le menu ce qui s’avérera être une expérience des sens. Arrivé sur place, il débarque devant une fresque humaine ; la mariée, ronde et sucrée comme une chouquette version Balkans ; le marié, tout petit, le tiers du...

Lire la suite
King Gizzard & The Lizard Wizard – KG

(Flightless, 20 novembre 2020) Un de mes meilleurs amis était maqué à une époque avec une hôtesse de l’air roumaine. Un jour, celle-ci l’a emmené au mariage de son cousin. Dans la banlieue de Timisoara. Là-bas, en Roumanie. Mon ami me racontera par le menu ce qui s’avérera être une expérience des sens. Arrivé sur place, il débarque devant une fresque humaine ; la mariée, ronde et sucrée comme une chouquette version Balkans ; le marié, tout petit, le tiers du...

Lire la suite

Chaos E.T. Sexual – Only Human Crust

Chaos E.T. Sexual – Only Human Crust

(Chien Noir, 20 novembre 2020) Il est des disques capables de vous happer dès les premières minutes et qui se démarquent d’emblée du commun des albums. Only Human Crust de Chaos E.T. Sexual en fait partie.Du gangsta doom. Ce sont eux qui le disent et même iTunes a pris le pli. Doom indéniablement, tant les riffs sont lourds et écrasants. Pour l’appellation gangsta, à l’exception de beats hip hop fréquents, il faut un peu plus d’imagination. Ça tombe bien,...

Lire la suite
Chaos E.T. Sexual – Only Human Crust

(Chien Noir, 20 novembre 2020) Il est des disques capables de vous happer dès les premières minutes et qui se démarquent d’emblée du commun des albums. Only Human Crust de Chaos E.T. Sexual en fait partie.Du gangsta doom. Ce sont eux qui le disent et même iTunes a pris le pli. Doom indéniablement, tant les riffs sont lourds et écrasants. Pour l’appellation gangsta, à l’exception de beats hip hop fréquents, il faut un peu plus d’imagination. Ça tombe bien,...

Lire la suite

The War on Drugs – Live Drugs / Deafheaven – 10 Years Gone

The War on Drugs – Live Drugs / Deafheaven – 10 Years Gone

(Super High Quality, 20 novembre 2020 / Sargent House, 4 décembre 2020) « As-tu écouté le nouvel album de Trucmachin ?  – Ah, non, j’ai jamais pu encadrer ce groupe. – Tu sais, c’est quand même vachement mieux en live, non ? » Voici à quoi ressemble la conversation typique entre deux fans de musique. Je suis sûr que vous l’avez déjà entendu plusieurs fois. Peut-être même comme moi avez-vous été pour le moins sceptique au sujet de l’argument qui veut qu’un groupe...

Lire la suite
The War on Drugs – Live Drugs / Deafheaven – 10 Years Gone

(Super High Quality, 20 novembre 2020 / Sargent House, 4 décembre 2020) « As-tu écouté le nouvel album de Trucmachin ?  – Ah, non, j’ai jamais pu encadrer ce groupe. – Tu sais, c’est quand même vachement mieux en live, non ? » Voici à quoi ressemble la conversation typique entre deux fans de musique. Je suis sûr que vous l’avez déjà entendu plusieurs fois. Peut-être même comme moi avez-vous été pour le moins sceptique au sujet de l’argument qui veut qu’un groupe...

Lire la suite

Sevdaliza – Shabrang

Sevdaliza – Shabrang

(Twisted Elegance, 28 août 2020) Vous êtes en train d’assister à un miracle. Ceci n’aurait jamais dû se produire. Cet article n’aurait pas dû voir le jour. Ce disque n’avait aucune chance de se frotter à mes oreilles aguerries. Et pourtant, par je ne sais quelle improbable interaction via un réseau social affectionné par les vieux, il s’y est frayé un chemin.Si je devais définir Sevdaliza en quelques mots-clés, la catégoriser comme aiment à le faire les journalistes musicaux...

Lire la suite
Sevdaliza – Shabrang

(Twisted Elegance, 28 août 2020) Vous êtes en train d’assister à un miracle. Ceci n’aurait jamais dû se produire. Cet article n’aurait pas dû voir le jour. Ce disque n’avait aucune chance de se frotter à mes oreilles aguerries. Et pourtant, par je ne sais quelle improbable interaction via un réseau social affectionné par les vieux, il s’y est frayé un chemin.Si je devais définir Sevdaliza en quelques mots-clés, la catégoriser comme aiment à le faire les journalistes musicaux...

Lire la suite

Fuzz – III

Fuzz – III

(In the Red, 23 octobre 2020) Fuzz revient en 2020 pour un troisième album en 7 ans. Presque une éternité pour le stakhanoviste Ty Segall que l’on retrouve ici à la batterie. Artisan en chef d’un des plus beaux albums des années 2010 (Manipulator en 2014), il assouvit avec ses 2 acolytes de Fuzz (Chad Ubovich et Charlie Moothart), une obsession pour un heavy rock des origines, bien gras (tendance 70’s, pas trop loin de Black Sabbath) mais non...

Lire la suite
Fuzz – III

(In the Red, 23 octobre 2020) Fuzz revient en 2020 pour un troisième album en 7 ans. Presque une éternité pour le stakhanoviste Ty Segall que l’on retrouve ici à la batterie. Artisan en chef d’un des plus beaux albums des années 2010 (Manipulator en 2014), il assouvit avec ses 2 acolytes de Fuzz (Chad Ubovich et Charlie Moothart), une obsession pour un heavy rock des origines, bien gras (tendance 70’s, pas trop loin de Black Sabbath) mais non...

Lire la suite

Tabatha Crash – Twist

Tabatha Crash – Twist

(Zéro égal petit intérieur, 20 novembre 2020) Les Sons Of Frida avaient mis fin à une belle aventure il y a de ça quelques années et nous avaient laissés bien orphelins de leur noise aventureuse aussi brutale qu’exigeante. Heureusement les fils de Frida ont fait des petits à leur tour. On a pu en voir certains chez Echoplain, d’autres chez Hélice Island ou Velocross notamment. Une constante ? Ce n’est jamais bien mauvais, c’est même toujours à peu près...

Lire la suite
Tabatha Crash – Twist

(Zéro égal petit intérieur, 20 novembre 2020) Les Sons Of Frida avaient mis fin à une belle aventure il y a de ça quelques années et nous avaient laissés bien orphelins de leur noise aventureuse aussi brutale qu’exigeante. Heureusement les fils de Frida ont fait des petits à leur tour. On a pu en voir certains chez Echoplain, d’autres chez Hélice Island ou Velocross notamment. Une constante ? Ce n’est jamais bien mauvais, c’est même toujours à peu près...

Lire la suite

Zuma de Neil Young a 45 ans. Chronique

Zuma de Neil Young a 45 ans. Chronique

Pas simple de débuter une chronique quand on s’attaque à l’œuvre d’un des plus grands guitaristes et songwriters de l’histoire du Rock. Neil Young est en activité depuis les années 60 (!) et je serais bien incapable de prétendre maîtriser son œuvre totalement. Je crois même n’avoir pas encore débuté l’écoute de ces albums de la décennie 1980 (on me dit dans l’oreillette que ce n’est pas trop grave). Mais depuis qu’un certain Kurt Cobain m’a mis sur sa...

Lire la suite
Zuma de Neil Young a 45 ans. Chronique

Pas simple de débuter une chronique quand on s’attaque à l’œuvre d’un des plus grands guitaristes et songwriters de l’histoire du Rock. Neil Young est en activité depuis les années 60 (!) et je serais bien incapable de prétendre maîtriser son œuvre totalement. Je crois même n’avoir pas encore débuté l’écoute de ces albums de la décennie 1980 (on me dit dans l’oreillette que ce n’est pas trop grave). Mais depuis qu’un certain Kurt Cobain m’a mis sur sa...

Lire la suite

Hey Colossus – Dances / Curses

Hey Colossus – Dances / Curses

(Wrong Speed, 6 novembre 2020) De la nicotine, du valium, du vicodin, de la marijuana, de l’ecstasy, de l’alcool et un bon vieil album des Who. C’est à ce genre de cocktail que font penser les premières mesures du nouvel album des anglais de Hey Colossus. Un “Feel Good Hit Of The Summer”, en plein milieu de l’automne, qui a largement de quoi nous occuper jusqu’au printemps. Le moins que l’on puisse dire sur ce nouvel album est qu’il...

Lire la suite
Hey Colossus – Dances / Curses

(Wrong Speed, 6 novembre 2020) De la nicotine, du valium, du vicodin, de la marijuana, de l’ecstasy, de l’alcool et un bon vieil album des Who. C’est à ce genre de cocktail que font penser les premières mesures du nouvel album des anglais de Hey Colossus. Un “Feel Good Hit Of The Summer”, en plein milieu de l’automne, qui a largement de quoi nous occuper jusqu’au printemps. Le moins que l’on puisse dire sur ce nouvel album est qu’il...

Lire la suite

Cypress Hill – Temples Of Boom

Cypress Hill – Temples Of Boom

(Ruffhouse, 31 octobre 1995) « Once again the powers of the herb open up the mind, seek deep inside, tell me what you find ».C’est par ces mots que s’ouvre Temples Of Boom. Les pouvoirs de l’herbe, Cypress Hill les connait mieux que quiconque mais en 1995, alors qu’ils sont au sommet après avoir vendu Black Sunday par camions, les substances psychotropes vont leur ouvrir de nouvelles portes de la perception. Le Hill ne voit plus d’éléphants roses, il aperçoit des...

Lire la suite
Cypress Hill – Temples Of Boom

(Ruffhouse, 31 octobre 1995) « Once again the powers of the herb open up the mind, seek deep inside, tell me what you find ».C’est par ces mots que s’ouvre Temples Of Boom. Les pouvoirs de l’herbe, Cypress Hill les connait mieux que quiconque mais en 1995, alors qu’ils sont au sommet après avoir vendu Black Sunday par camions, les substances psychotropes vont leur ouvrir de nouvelles portes de la perception. Le Hill ne voit plus d’éléphants roses, il aperçoit des...

Lire la suite