Beth Gibbons – Lives Outgrown

Beth Gibbons – Lives Outgrown

(Domino, 17 mai 2024) Nous vivons une époque formidable. À chaque sortie attendue, la même rengaine : les convaincus d’avance montrent qu’ils sont très convaincus, qu’on tient là le disque de l’année à n’en pas douter tandis que les gros rebelles qui passent leur vie à tenter de se démarquer de la masse, la ramènent pour dire que les convaincus n’ont rien compris, qu’en fait ce disque est chiant comme la pluie, la preuve ils se sont fait...

Lire la suite
Beth Gibbons – Lives Outgrown

(Domino, 17 mai 2024) Nous vivons une époque formidable. À chaque sortie attendue, la même rengaine : les convaincus d’avance montrent qu’ils sont très convaincus, qu’on tient là le disque de l’année à n’en pas douter tandis que les gros rebelles qui passent leur vie à tenter de se démarquer...

Lire la suite

WhatFunLifeWas de Bedhead a 30 ans. Chronique

WhatFunLifeWas de Bedhead a 30 ans. Chronique

(Touch and Go, 4 avril 1994) QuestCeQueCetaitRigoloCetteVie. Ah ça oui, on se marrait bien début 94, l’OM était champion d’Europe, tout le monde écoutait que du grunge, Cobain ne s’était pas foutu en l’air*. Only fun. Chez Bedhead, on ne rigolait pas tant que ça. Ce titre qui augure un coup d’œil dans le rétro n’est pas sans ironie ni nostalgie. Et Bedhead c’est ça, des kilos de nostalgie, de remords...

Lire la suite
WhatFunLifeWas de Bedhead a 30 ans. Chronique

(Touch and Go, 4 avril 1994) QuestCeQueCetaitRigoloCetteVie. Ah ça oui, on se marrait bien début 94, l’OM était champion d’Europe, tout le monde écoutait que du grunge, Cobain ne s’était pas foutu en l’air*. Only fun. Chez Bedhead, on ne rigolait pas tant que ça. Ce titre...

Lire la suite

Big Black – Songs About Fucking

Big Black – Songs About Fucking

(Touch and Go, 10 septembre 1987) Non contents de nous Atomizer avec leur premier album (1986), les Big Black nous invitent l’année suivante à une partie de jambes en l’air entre amis. On ne sait trop si la dame de la pochette prend son pied ou souffre. Probablement les deux. Et on la comprend. Alors que le trio pilonne sans relâche, nous serrons les dents pour affronter les sévices indus menés avec un vice...

Lire la suite
Big Black – Songs About Fucking

(Touch and Go, 10 septembre 1987) Non contents de nous Atomizer avec leur premier album (1986), les Big Black nous invitent l’année suivante à une partie de jambes en l’air entre amis. On ne sait trop si la dame de la pochette prend son pied ou souffre. Probablement...

Lire la suite

Melvins – Tarantula Heart

Melvins – Tarantula Heart

(Ipecac, 19 avril 2024) Buzz Osborne et Dale Crover ont eu tôt fait de comprendre que le secret de longévité de la vie d’un groupe / couple réside dans la capacité à pimenter les ébats en invitant de façon régulière de nouveaux participants. En version threesome, les Melvins ont continuellement fait valser la troisième roue* du carrosse, si bien que la morgue des bassistes est désormais pleine. En 2006, les Melvins, qui étaient soudain passés...

Lire la suite
Melvins – Tarantula Heart

(Ipecac, 19 avril 2024) Buzz Osborne et Dale Crover ont eu tôt fait de comprendre que le secret de longévité de la vie d’un groupe / couple réside dans la capacité à pimenter les ébats en invitant de façon régulière de nouveaux participants. En version threesome, les Melvins ont continuellement...

Lire la suite

Cindy Lee – Diamond Jubilee

Cindy Lee – Diamond Jubilee

Après quatre longues années de quasi silence, Cindy Lee soigne son retour avec rien de moins qu’un double-album chargé jusqu’à la gueule de tubes acidulés, taillés pour devenir la bande-son idéale de la saison printemps/été 2024. Depuis la pandémie, seules quelques chansons nous étaient parvenues sous forme de courts métrages postés sur Youtube, et rien ne présageait la sortie prochaine d’un nouvel album. C’est donc avec surprise que l’on a...

Lire la suite
Cindy Lee – Diamond Jubilee

Après quatre longues années de quasi silence, Cindy Lee soigne son retour avec rien de moins qu’un double-album chargé jusqu’à la gueule de tubes acidulés, taillés pour devenir la bande-son idéale de la saison printemps/été 2024. Depuis la pandémie, seules quelques chansons nous étaient parvenues...

Lire la suite

Drive Like Jehu – Yank Crime

Drive Like Jehu – Yank Crime

(Interscope, 26 avril 1994) Tout le monde a visiblement son avis sur la mort annoncée du webzine Pitchfork (depuis son rachat par Condé Nast) et il n’est pas toujours passionnant, encore moins pertinent. Quand le groupe Pitchfork de San Diego, Californie, décida de mettre fin à sa carrière éclair en 1990, il n’y eut pas grand monde pour le pleurer. Dans ce groupe, on trouvait les dénommés Rick Froberg et John Reis qui ne comptaient...

Lire la suite
Drive Like Jehu – Yank Crime

(Interscope, 26 avril 1994) Tout le monde a visiblement son avis sur la mort annoncée du webzine Pitchfork (depuis son rachat par Condé Nast) et il n’est pas toujours passionnant, encore moins pertinent. Quand le groupe Pitchfork de San Diego, Californie, décida de mettre fin à sa carrière...

Lire la suite

Chelsea Wolfe – She Reaches Out To She Reaches Out To She

Chelsea Wolfe – She Reaches Out To She Reaches Out To She

(Loma Vista Recordings, 9 février 2024 ) Pour le commun des mortels, la musique peut vite s’avérer ennuyeuse dès qu’elle n’est pas un défouloir ou si l’ambiance ne se prête pas à la fête. Devant un monde convulsé par la peur, Chelsea Wolfe incarne la splendeur et le désespoir. En 2006, paraissait Mistake In Parting suivi trois ans après de Gold, deux autoproductions aujourd’hui épuisées. Premiers enregistrements...

Lire la suite
Chelsea Wolfe – She Reaches Out To She Reaches Out To She

(Loma Vista Recordings, 9 février 2024 ) Pour le commun des mortels, la musique peut vite s’avérer ennuyeuse dès qu’elle n’est pas un défouloir ou si l’ambiance ne se prête pas à la fête. Devant un monde convulsé par la peur, Chelsea Wolfe incarne la splendeur et le...

Lire la suite

The Smile – Wall of Eyes

The Smile – Wall of Eyes

(XL Recordings, 26 janvier 2024) Parce que The Smile est un trio dont deux membres sont issus de Radiohead, la comparaison entre les deux groupes est forcément inévitable. Par ailleurs, quel que soit l’amour que l’on porte à Ed O’Brien, Colin Greenwood ou Phil Selway, il faudrait être de très mauvaise foi pour ne pas reconnaître que Thom Yorke et Jonny Greenwood, puisqu’il s’agit bien d’eux, représentent la colonne vertébrale de Radiohead....

Lire la suite
The Smile – Wall of Eyes

(XL Recordings, 26 janvier 2024) Parce que The Smile est un trio dont deux membres sont issus de Radiohead, la comparaison entre les deux groupes est forcément inévitable. Par ailleurs, quel que soit l’amour que l’on porte à Ed O’Brien, Colin Greenwood ou Phil Selway, il faudrait être de très...

Lire la suite

SLIFT – Ilion

SLIFT – Ilion

(Sub Pop, 19 janvier 2024) Pour démarrer une nouvelle année de chroniques musicales, le hasard m’a réservé un cadeau de choix : le retour de SLIFT. En 2020, leur précédent album, Ummon, m’avait estomaqué comme peu de disques ces dernières années… Et ce nouvel album constitue déjà un des évènements discographiques de 2024. Ni plus ni moins. Les Toulousains se sont en effet taillé une (très) solide réputation internationale grâce à...

Lire la suite
SLIFT – Ilion

(Sub Pop, 19 janvier 2024) Pour démarrer une nouvelle année de chroniques musicales, le hasard m’a réservé un cadeau de choix : le retour de SLIFT. En 2020, leur précédent album, Ummon, m’avait estomaqué comme peu de disques ces dernières années… Et ce nouvel album constitue déjà un des...

Lire la suite

Pond – Pond

Pond – Pond

(Sub Pop, 1993) Nul besoin de chercher bien loin pour vérifier que Pond n’aura pas marqué l’Histoire : trois lignes sur Wikipedia, Google qui renvoie systématiquement à leurs homonymes hippies australiens, affiliés aux infréquentables Tame Impala. À désespérer de l’humanité. Peut-être eût-il fallu qu’en quittant l’Alaska en 89, à l’orée de l’explosion grunge, les potes de lycée Chris Brady et Charlie Campbell descendent 300 km...

Lire la suite
Pond – Pond

(Sub Pop, 1993) Nul besoin de chercher bien loin pour vérifier que Pond n’aura pas marqué l’Histoire : trois lignes sur Wikipedia, Google qui renvoie systématiquement à leurs homonymes hippies australiens, affiliés aux infréquentables Tame Impala. À désespérer de l’humanité....

Lire la suite