Beth Gibbons – Lives Outgrown

Beth Gibbons – Lives Outgrown

(Domino, 17 mai 2024) Nous vivons une époque formidable. À chaque sortie attendue, la même rengaine : les convaincus d’avance montrent qu’ils sont très convaincus, qu’on tient là le disque de l’année à n’en pas douter tandis que les gros rebelles qui passent leur vie à tenter de se démarquer de la masse, la ramènent pour dire que les convaincus n’ont rien compris, qu’en fait ce disque est chiant comme la pluie, la preuve ils se sont fait...

Lire la suite
Beth Gibbons – Lives Outgrown

(Domino, 17 mai 2024) Nous vivons une époque formidable. À chaque sortie attendue, la même rengaine : les convaincus d’avance montrent qu’ils sont très convaincus, qu’on tient là le disque de l’année à n’en pas douter tandis que les gros rebelles qui passent leur vie à tenter de se démarquer...

Lire la suite

Richard Thompson – Ship to Shore

Richard Thompson – Ship to Shore

(New West, 31 mai 2024) Dimanche dernier, devant l’entrée du New Morning, où j’allais voir les excellents Messthetics accompagnés par James Brandon Lewis, je fus accosté par un distributeur de tracts, qui cherchait à savoir quel groupe était sur mon t-shirt. « The Cubs ? ». « Non », dis-je, « ce sont les Tubs ». « Ah, et ça sonne comment ? ». « Comme un mélange des Smiths et de Richard Thompson », répondis-je ? Après m’avoir dit qu’il détestait...

Lire la suite
Richard Thompson – Ship to Shore

(New West, 31 mai 2024) Dimanche dernier, devant l’entrée du New Morning, où j’allais voir les excellents Messthetics accompagnés par James Brandon Lewis, je fus accosté par un distributeur de tracts, qui cherchait à savoir quel groupe était sur mon t-shirt. « The Cubs ? ». « Non », dis-je, « ce...

Lire la suite

Regular Girl – Regular Girl

Regular Girl – Regular Girl

(Bigoût, 25 mai 2024) La ville, son ennui et son cortège funèbre d’individus anonymes, l’épigraphe en somme d’un livre qui serait consacré au milieu urbain, rues sans issue, le labyrinthe de notre existence. Pour s’en extraire, une guitare suffit pour communier avec l’harmonie du silence. La symbolique de la forêt n’est pas toujours rassurante, de la crainte de se perdre dans les bois, elle devient un refuge...

Lire la suite
Regular Girl – Regular Girl

(Bigoût, 25 mai 2024) La ville, son ennui et son cortège funèbre d’individus anonymes, l’épigraphe en somme d’un livre qui serait consacré au milieu urbain, rues sans issue, le labyrinthe de notre existence. Pour s’en extraire, une guitare suffit pour communier avec...

Lire la suite

Six Organs of Admittance – Time is Glass

Six Organs of Admittance – Time is Glass

(Drag City, 26 avril 2024) Six Organs of Admittance fait partie de ces projets dont les sorties sont si nombreuses que je me dois de confesser mon manque d’assiduité les concernant. Je réalise en consultant sa page discogs tout ce que j’ai raté depuis 2005, l’année où j’ai découvert ce qui n’était alors pour moi que le side-project du guitariste de Comets on Fire. Depuis, ce groupe n’existe plus et Ben Chasny a continué son projet...

Lire la suite
Six Organs of Admittance – Time is Glass

(Drag City, 26 avril 2024) Six Organs of Admittance fait partie de ces projets dont les sorties sont si nombreuses que je me dois de confesser mon manque d’assiduité les concernant. Je réalise en consultant sa page discogs tout ce que j’ai raté depuis 2005, l’année où j’ai découvert ce...

Lire la suite

Brother Dege – Aurora

Brother Dege – Aurora

(Prophecy Productions, 15 mars 2024 ) Bougies et obscurité recommandées. À l’image du destin tragique de Townes Van Zandt, Brother Dege, a eu – in extremis – le temps d’achever Aurora qu’il considérait comme l’aboutissement d’une discographie initiée en 2004.Dege Legg n’a cessé d’arpenter les territoires mythiques de la Louisiane, avec Trailerville, son premier album, où déjà préfiguraient des chansons...

Lire la suite
Brother Dege – Aurora

(Prophecy Productions, 15 mars 2024 ) Bougies et obscurité recommandées. À l’image du destin tragique de Townes Van Zandt, Brother Dege, a eu – in extremis – le temps d’achever Aurora qu’il considérait comme l’aboutissement d’une discographie initiée en 2004.Dege Legg...

Lire la suite