Tops albums 2018 par Duke Garwood, It It Anita, Peter Kernel, Slift et Zëro

Tops albums 2018 par Duke Garwood, It It Anita, Peter Kernel, Slift et Zëro

Comme chaque année, on donne la parole à des artistes dont nous avons plébiscité les albums et qui veulent bien se prêter au jeu pour nous donner leurs albums préférés de l’année écoulée. Pour 2018, place aux tops de Duke Garwood, auteur du subtil et envoûtant With Animals avec Mark Lanegan, It It Anita responsable de l’uppercut Laurent, Peter Kernel, qui a signé le surprenant et sophistiqué The Size Of The Night, Slift, éminent représentant du garage kraut à la française via La Planète Inexplorée et Zëro qui nous a passionné avec Ain’t That Mayhem?. Avec commentaires à la clé, s’il vous plait. Duke Garwood Joe Cardamone – Holy War Soundtrack Un film et un disque puissants, sans compromis, intelligents. Une âme rock de superstar. Emma Trica – St Peter C’est beau. Aussi exotique qu’un oiseau du paradis. Liela Moss – My Name is Safe in Your Mouth Radical, agitateur, cinématique. Une avancée audacieuse dans un univers sonique. Sa voix est forte, magnifique et captivante. Alexander Tucker – Don’t Look Away Un classique de la part d’un maître du collage sonique et de la composition. Beaucoup de délicieuses mélodies et d’inventions harmoniques. Woven Entity – Two Suite logique de One. Les stars de la percussion vont plus loin dans le free jazz, tout en gardant un groove électrifiant, funky et irrésistible. It It Anita (Michael Goffard, Guitare – chant) Parquet Courts – Wide Awake! Brillant, super production, des morceaux quasi pop mais pas tout à fait. Stephen Malkmus & the Jicks – Sparkle Hard J’ai cru ré-entendre Pavement. Idles – Joy As An Act Of Resistance La grosse gifle de l’année. Peter Kernel Aris Bassetti (guitare – chant) : Sudan Archives – Sink J’adore son chant et son talent pour les mélodies. Oneohtrix Point Never – Age Of Il est si créatif. Je suis jaloux. Barbara Lehnoff (Basse – chant) Young Fathers – Cocoa Sugar J’adore leur façon d’utiliser l’espace dans le mix. Suuns – Felt Ils me touchent directement au cœur avec un simple riff. Slift Sleep – The Sciences Ce disque est un trou noir super massif, rien ne peut s’en échapper. Yonatan Gat – Universalist Un pont entre musique traditionnelle et free jazz, joué par un trio de musiciens venant du punk. Le genre d’album qui fait sérieusement avancer le shmilblick. Le Réveil Des Tropiques – Big Bang Tout d’abord, l’artwork est magnifique ! Ensuite c’est 4 longues jams de haut vol, dans tous les sens du terme.  PinioL – Bran Coucou Ce disque est un mille-feuille, sans déconner il y a des milliards d’idées là-dedans ! Il ne faut pas hésiter à y replonger plusieurs fois ! Et encore un artwork splendide pour ne rien gâcher… Sunflowers –...

Lire la suite

Tops albums 2018 par les rédacteurs

Tops albums 2018 par les rédacteurs

Après le top albums de la rédaction, voici les tops détaillés des rédacteurs parmi les plus réguliers du site qui ont accepté de se livrer à ce petit jeu tant divertissant que prise de tête. Avec des morceaux à écouter, parfois du texte, parfois de la BD et parfois rien du tout. Jonathan Lopez : 25/ The Doppelgangaz – AAAAGGGHH Un titre d’album débile mais toujours du gros hip hop bien dark à écouter fort dans sa bagnole en se prenant pour une caille-ra. 24/ Kurt Vile – Bottle It In (chronique) Pas énervé, le Kurt poursuit sa belle aventure solo avec un disque riche en forme de bilan. Pas énervant non plus donc, au contraire. 23/ Cypress Hill – Elephants On Acid (chronique) Muggs est peut-être le pire interviewé de l’histoire du site, c’est aussi l’un des meilleurs beatmakers de l’histoire du hip hop. Cypress le sait et quand il revient à la maison, ce n’est plus la même histoire… 22/ Hot Snakes – Jericho Sirens (chronique) Ça joue vite, ça joue fort, ça cloue tout le monde mélodiquement. On se donne encore 5 ans pour se remettre de « Six-Wave Hold Down »… 21/ Cat Power – Wanderer (chronique) Chan Marshall dans ses plus beaux atours c’est à dire (le plus souvent) dans le dépouillement le plus total. Un disque empli de sincérité et par moments bouleversant. 20/ Délage – Loverboy Beatface (chronique) De la pop synthétique. Sur le papier, ça ne me faisait pas rêver. Sur disque, ça m’a grandement enthousiasmé. 19/ Atmosphere – Mi Vida Local (chronique) Des putains d’instrus pour un putain de rappeur. On savait déjà qu’Atmosphere était un putain de groupe et c’est une putain de confirmation. 18/ Mark Lanegan & Duke Garwood – With Animals (chronique) C’est loin d’être le meilleur Lanegan, ce n’est même pas la meilleure collaboration entre les deux hommes. C’est malgré tout (encore et toujours) très recommandable. 17/ J.C. Satàn – Centaur Desire (chronique) Un Centaur plus difficile à dompter que son prédécesseur mais une fois pris par les cornes, le bestiau est finalement très attachant. 16/ Thalia Zedek Band – Fighting Season (chronique) Thalia ne fait jamais le déplacement en studio pour rien. Soit elle nous en colle une belle, soit elle nous fait chialer. Là, c’était l’option chialade. 15/ Nine Inch Nails – Bad Witch EP (chronique) On adorait Bowie quand il se prenait pour Reznor, on aime aussi beaucoup quand Reznor se prend pour Bowie. Et on a de nouvelles bonnes raisons d’adorer Nine Inch Nails. 13/ A Place To Bury Strangers – Pinned (chronique) Un APTBS un poil plus sage, une nouvelle batteuse qui se la joue chanteuse. Pas de révolution de palais en vue...

Lire la suite

Top albums et playlist 2018

Top albums et playlist 2018

Vous n’en pouviez plus d’attendre. Les voici, les 20 albums qui ont recueillis le plus de suffrages auprès de la rédaction cette année. A suivre, les tops détaillés des rédacteurs. Plus bas, 50 morceaux pour boucler 2018 en beauté. 20/ Volage – Sittin’ Sideways (chronique) 19/ Daniel Blumberg – Minus 18/ Atmosphere – Mi Vida Local (chronique) 17/ Cat Power – Wanderer (chronique) 16/ J.C. Satàn – Centaur Desire (chronique) 15/ Spiritualized – And Nothing Hurt 14/ Cypress Hill – Elephants On Acid (chronique) 13/ Hot Snakes – Jericho Sirens (chronique) 12/ Nothing – Dance On The Blacktop 11/ Dr Octagon – Moosebumps: An Exploration Into Modern Day Horripilation (chronique) 10/ Shame – Songs Of Praise (chronique) 9/ Failure – In The Future Your Body Will Be The Furthest Thing From Your Mind (chronique) 8/ Goat Girl – Goat Girl (chronique) 7/ No Age – Snares Like A Haircut (chronique) 6/ It It Anita – Laurent (chronique) 5/ Alice In Chains – Rainier Fog (chronique) 4/ Thalia Zedek Band – Fighting Season (chronique) 3/ Mudhoney – Digital Garbage (chronique) 2/ J Mascis – Elastic Days (chronique) 1/ The Breeders – All Nerve (chronique) Et hop une playlist de 50 morceaux pour résumer cette belle année musicale...

Lire la suite

Tops albums 2017 par Margaret Catcher et Polarbird

Tops albums 2017 par Margaret Catcher et Polarbird

L’année 2017 fut chargée avec notamment l’organisation de la soirée pour nos 5 ans (avec Birth Of Joy, Wonderflu et les Blind Suns) et on s’y est un peu pris au dernier moment pour demander aux groupes qu’on a plébiscités leurs propres tops albums de l’année. Nous voilà donc, un tout petit peu à la bourre et quelques temps après le top album de la rédac’ et celui de chacun des rédacteurs, avec les tops albums de Margaret Catcher et de Polarbird. Parce qu’ils ont tous deux sorti de remarquables disques (Singularity et Burst) et parce qu’ils ont bien bossé… Le top de Margaret Catcher Xavier (chant-basse) : En 2017, je me suis plus laissé toucher par des albums avec des démarches originales que par des groupes et musiciens que j’ai l’habitude de suivre. Mon top ne présente pas des albums sans failles mais plutôt des propositions qui m’ont inspiré dans mon travail de compo et d’arrangement cette année…         1 – Noga Erez – Off The Radar J’aime comment la voix de Noga Erez sonne et est traitée au centre des arrangements ultra synthétiques et pourtant irrésistibles, je suis assez surpris par cet objet qui sonne à la fois “home made” et ultra produit, j’ai un coup de coeur pour “Pity” qui s’accroche à ma tête pour y rester généralement un certain temps !         2 – La Terre Tremble – Fauxbourdon Très intimiste avec des harmonies qui peuvent donner le vertige en un sens. Mélancolique à souhait, il m’a accompagné sur quelques trajets. Fauxbourdon by La Terre Tremble !!!       3 – Bargou 08 – Targ Cette année, j’ai passé plus de temps à dénicher des archives d’Inde et du Moyen-Orient à remixer pour un autre projet qu’à être à l’affut de la nouveauté mais j’ai été très surpris par cet album, mélange de musique traditionnelle tunisienne et de Moog, batterie, etc…! J’écoute régulièrement certains titres qui me mettent directement en transe. Targ by Bargou 08 4 – We Insist! – Wax and Wane (notre chronique) Vraiment bien peaufiné, un album qui surprend d’un titre à l’autre, qui se fait brut, puis orchestral, puis entêtant… C’est l’occasion de dire qu’Etienne Gaillochet, le batteur, a rejoint l’équipe de Margaret pour le live, et une nouvelle création live à quatre avec Pierre et Jocelyn Soler de Verlatour pour avril 2018 !         5 – King Gizzard and the Lizard Wizard – Flying Microtonal Banana (notre chronique) La démarche est vraiment cool : faire du rock avec des quarts de tons sans s’engouffrer dans le Folk Rock orientalisant, c’est assez rare pour le remarquer, et ça sonne vraiment pas mal ! Flying Microtonal Banana by King...

Lire la suite

Tops albums 2017 par les rédacteurs

Tops albums 2017 par les rédacteurs

Après le top albums de la rédaction, fruit de savants calculs bien prises de têtes, voici les tops des rédacteurs, seuls face à leurs coups de cœur, leurs doutes et contradictions. Le tout accompagné (parfois) de petits textes pour justifier l’injustifiable, puisque tout ceci est évidemment purement subjectif…     LE TOP DE JL         25 – Mark Lanegan Band – Gargoyle (chronique) Mark persiste et signe dans ses orientations new wave. Ce n’est certainement pas la facette qu’on apprécie le plus chez lui mais il faut reconnaitre qu’il s’y sent de mieux en mieux.   24 – The Jesus And Mary Chain – Damage And Joy (chronique) Retour très honorable pour les frères Reid avec de vrais bons morceaux pour raviver la nostalgie, et d’autres plus anecdotiques.         23 – John Garcia – The Coyote Who Spoke In Tongues (chronique) On retrouve John Garcia là où on ne l’attendait pas, tout seul avec sa gratte sèche. Il y revisite avec brio certains morceaux légendaires de Kyuss et offre quelques nouveaux titres de bon aloi.         22 – Adam H – Abolition (chronique) Adam aurait pu se contenter de délivrer de belles chansons folk. Il sait faire. Mais sur ce disque il s’est entouré de Jean-Claude Versari qui ajoute une belle dose de bruit et rend son univers encore plus passionnant.         21 – Margaret Catcher – Singularity (chronique) Leur math rock chtarbé pourrait être chiant comme la pluie mais il est passionnant comme tout. Demandez leur comment ils font, nous on n’a toujours pas compris.   20 – Chastity Belt – I Used To Spend So Much Time Alone (chronique) A première vue, ce ne sont que de sympathiques ritournelles indie pop. Et puis, merde elles sont sacrément addictives ces ritournelles indie pop !         19 – Ty Segall – Ty Segall (chronique) OK il a déjà fait mieux. OK il fera sans doute mieux. Mais après le décevant Emotional Mugger, Ty nous remonte le moral. Et puis « Freedom (Warm Hands) », c’est pas un putain de hit, sérieusement ?           18 – Dälek – Endangered Philosophies (chronique) C’est sale, c’est rugueux, c’est malaisant. C’est terriblement bon. C’est Dälek.         17 – The Black Angels – Death Song (chronique) Il est assez inégal ce Black Angels, on aurait aimé qu’ils sortent un peu plus de leur zone de confort. Mais entre gros single efficace (« Currency »), ballade poignante (« Half Believing ») et hommage appuyé à Pink Floyd (« Life Song »), il y a quand même de quoi passer un très bon moment.   16 – We Insist! – Wax And...

Lire la suite

Top albums et playlist 2017

Top albums et playlist 2017

Une fois n’est pas coutume, avant les tops des rédacteurs, place d’abord au top albums 2017 de la rédaction d’Exit Musik. Parce que la démocratie ça n’a pas de prix… Plus bas vous trouverez les 50 morceaux qui nous ont le plus marqués cette année.           30/ Loyle Carner – Yesterday’s Gone           29/ Edam Edam – Volcano (chronique)/ Super Milkshake Melancholia           28/ Mark Lanegan Band – Gargoyle (chronique)           27/ Drab Majesty – The Demonstration           27/ OCS – Memory Of A Cut Off Head   25/ Jason Loewenstein – Spooky Action (chronique)           24/ The Lords Of Altamont – The Wild Sounds Of…           24/ Matias Aguayo & The Desdemonas – Sofarnopolis           24/ Kevin Morby – City Music           21/ The Norvins – Turnin’ Around With…   21/ Body Count – Bloodlust (chronique)           21/ Sweet Apple – Sing The Night In Sorrow           21/ Warhaus – Warhaus           17/ Dälek – Endangered Philosophies (chronique)           16/ The  Schizophonics – Land of the living           15/ Cigarettes After Sex – Cigarettes After Sex   14/ The Afghan Whigs – In Spades (chronique)   13/ Lysistrata – Pale Blue Skin EP (chronique) / The Thread (chronique)           12/ Jessica93 – Guilty Species (chronique)   11/ The New Year – Snow (chronique)           10/ Wonderflu – Wonderflu (chronique)           9/ Kelley Stoltz – Que Aura           8/ Protomartyr – Relatives In Descent (chronique)   7/ The National – Sleep Well Beast (chronique)           6/ Ty Segall – Ty Segall (chronique)           5/ The Black Angels – Death Song (chronique)   4/ Mogwai – Every Country’s Sun (chronique)           3/ King Gizzard & The Lizard Wizard – Flying Microtonal Banana (chronique)           2/ Slowdive – Slowdive (chronique)           1/ Shannon Wright – Division (chronique)   LA PLAYLIST 2017 LIRE LES TOPS ALBUMS 2016 LIRE LES TOPS ALBUMS 2015 LIRE LES TOPS ALBUMS 2014 LIRE LES TOPS ALBUMS...

Lire la suite

Tops albums 2016 par Edam Edam, Frustration et Johnny Mafia

Tops albums 2016 par Edam Edam, Frustration et Johnny Mafia

Comme tous les ans, après les tops albums des rédacteurs, on donne la parole à des artistes que nous avons plébiscités cette année. Place aux tops d’Edam Edam (auteur du remarquable ❤), Frustration (auteur de l’excellentissime – comme d’hab – Empires Of Shame) et Johnny Mafia (auteur du très prometteur Michel-Michel Michel). Le tout justifié par des petits commentaires, puisque nos trois protagonistes se sont prêtés au jeu jusqu’au bout, un grand merci à eux !     Le top de Shyle Zalewski, l’homme caché derrière le nom Edam Edam           Kim Jong 4 – Welcome To Pyongyang (Birthplace of the Great Leader Of Rock’n Roll) EP (notre chronique) On commence avec les potes de KJ4 et leur « garage punk glitter ». Avec ce premier EP qui a mis environ 32 ans à débarquer dans les bacs (le décalage de corée, dirons-nous), le quatuor livre un EP sans fioritures, punk, aux sonorités 1977 qui sent le cuir et la bière tiède. Tout sent bon la bande de potes qui s’éclatent sur des riffs dansants. Mais pas comme un vieux « Let’s Dance » de Bowie, non, dansant comme purent l’être les Ramones. A noter que pour les avoir vus en live, ça vaut le détour !   Welcome to Pyongyang (Birthplace of the Great Leader of Rock'n'Roll) by Kim Jong 4           Tacocat – Lost Time (notre chronique) Tacocat est ce genre de groupe power pop qu’on retrouve sans altération depuis les 90’s. Guitares électriques bordéliques, rythmiques binaires et chant de fille(s) cute, on a tous les ans depuis maintenant deux décennies des flopées de ces albums bubble-gum qui pleuvent sur le marché. On pourrait s’en lasser ou être écœuré.e à force, mais personnellement, tel l’addiction en sucre, j’en redemande tous les ans, m’amusant à déceler quel bonbon sera dégueulasse, lequel sera un plagiat pur, lequel encore saura gracieusement ravir mon côté sugar-junkie. Communication rose bonbon, nom de groupe rigolo et clips vidéos en carton papier mâché, c’est donc Tacocat qui remporte la palme cette année avec Lost Time. Rien d’innovant en soi, mais si vous êtes un tant soit peu friand de friandises, préparez vos papilles.             SWMRS – Drive North SWMRS, malgré un nom de groupe digne d’un forum 12-25 ans fans de snapchat, représente peut-être l’album le plus intéressant de 2016 à mon sens. Pas tant musicalement, car même si la fraîcheur et l’énergie sont au rendez-vous, on n’est pas sur du prix Nobel de l’innovation. Non, là où c’est intéressant, c’est qu’ils emboîtent le pas de peut-être un nouveau courant, déjà amorcé par les sales gosses de FIDLAR. Une culture pop revendiquée allant des Ramones à Miley...

Lire la suite

Tops albums 2016

Tops albums 2016

Et voilà, c’est l’heure d’honorer la tradition. Les bons vieux tops albums dont tout le monde se fout mais que tout le monde lit quand même. Comme d’habitude ces “choix” n’engagent que leurs auteurs donc inutile de hurler au scandale. Il n’y a rien de plus subjectif. Après les tops par rédacteurs, vous trouverez celui de la rédaction (fruit d’un calcul savant) et deux-trois conneries. A la vôtre et que 2017 soit aussi riche en bons albums (et moins en décès d’artistes majeurs, s’il vous plait…) !   Le top de JL         25/ Aesop Rock – The Impossible Kid Certainement pas le meilleur album d’Aesop Rock, mais bien au dessus des rappeurs ricains à la mode qu’on nous vend comme des génies… LA CHRONIQUE             24/ Kim Jong 4 – Welcome To Pyongyang (Birthplace of The Great Leader Of Rock’n Roll) EP Chez ExitMusik, on est les rois du copinage. Alors quand deux membres de l’équipe sortent un imparable EP punk, on le met bien en avant. Il ne leur reste plus qu’à percer en dehors de la Corée Du Nord. LA CHRONIQUE   Welcome to Pyongyang (Birthplace of the Great Leader of Rock'n'Roll) by Kim Jong 4           23/ Johnny Mafia – Michel-Michel Michel Non seulement ils ont le meilleur titre d’album de l’année mais en plus ils l’ont gorgé de tubes pas prises de tête et bien rentre dans le chou. A vous réconcilier du revival garage ! LA CHRONIQUE             22/ Burnside – Blue Ruins EP Grunge is dead, mais il frétille encore. Dans les 90s Burnside aurait signé direct chez Sub Pop, aujourd’hui tout le monde s’en fout. C’est bien dommage. LA CHRONIQUE   BLUE RUINS EP by BURNSIDE           21/ Car Seat Headrest – Teens Of Denial On a sans doute fait un peu trop de bruit au sujet de ce Will Toledo. Mais il faut reconnaître qu’il sait écrire des chansons. La prochaine fois t’en fais des plus courtes, garçon, et on sera comblé. LA CHRONIQUE             20/ Dinosaur Jr – Give A Glimpse Of What Yer Not Un album moyen de Dino reste un album largement au-dessus de la moyenne. Mais quand même pas au-dessus de tout, faut pas déconner BCG. LA CHRONIQUE             19/ Nothing – Tired Of Tomorrow Entre rêverie shoegaze et violence grunge. La déprime est parfois si belle. LA CHRONIQUE             18/ Explosions In The Sky – The Wilderness  Album assez déroutant, ce qui est déjà une prouesse quand on parle...

Lire la suite

Tops albums 2015 par Alabama Shakes, Bärlin et Wild Raccoon

Tops albums 2015 par Alabama Shakes, Bärlin et Wild Raccoon

  Alors qu’on a du mal à écouter autre chose que du David Bowie en ce moment, il faut se souvenir que 2015 fut une riche année musicale. Après les tops des rédacteurs, ceux de Caspian, Peter Kernel et The Madcaps, voici le dernier volet avec les albums choisis par Alabama Shakes, Bärlin et Wild Raccoon (commentaires à l’appui pour ces deux derniers). Et des liens pour écouter tout ça sinon c’est pas drôle.   Le top d’Alabama Shakes    D’Angelo And The Vanguard – Black Messiah               The Deslondes – The Deslondes               Björk- Vulnicura               Buena Vista Social Club – Lost and Found               Promise Land Sound – For Use and Delight               Futurebirds – Hotel Parties       Le top de Bärlin             1/ Colin Stetson/Sarah Neufeld – Never Were the Way She Was La musique sérielle racontée aux enfants. Un grand moment de répétitions entre hypnose extatique et transe romantique. Les deux canadiens font partie de ces musiciens qui vous décochent une larme en trois notes : on en pleure encore…               2/ Yom – Le silence de l’Exode Oubliés les clichés du klezmer, la musique de barmitsva et les simagrées de Rabbi Jacob, Yom nous emmène dans une aventure clarinettistique époustouflante d’une ferveur rock à toute épreuve. Un disque qui réveille les instincts nomades qui sommeillent en nous.               3/ True Detective Soundtrack – Season 2 La saison ne vole pas très haut… et pourtant voilà un bien belle BO, Les performances de Lera Lynn, Nick Cave et Warren Ellis et Alexandra Semitone ne nous ont pas laissé indifférents !                 4/ Dave Gahan and Soulsavers – Angels & Ghosts Petit disque pour l’heure du goûter, à déguster avec un chocolat chaud.               5/ Viet Cong – Viet Cong On aurait bien aimé vous parler du dernier Primus, merveilleuse bande-son de la charmante histoire de Roald Dahl, ou encore de l’album testament de David Bowie, ode époustouflante à la fusion des genres et à l’expérimentation musicale grand public… Mais le premier est sorti fin 2014 et le second début 2016, alors on vous dira que Viet Cong se laisse écouter.       Le top de Wild Raccoon             1/ Kurt Vile – B’Lieve I’m Goin’ Down… J’ai commencé à écouter ce type quand j’étais au Canada il...

Lire la suite

Tops albums 2015 par Caspian, Peter Kernel, The Madcaps

Tops albums 2015 par Caspian, Peter Kernel, The Madcaps

Comme l’an dernier, on a demandé à des artistes dont nous avons plébiscité les albums dans nos tops 2015 de se prêter au jeu et de lister à leur tour leurs coups de cœur de l’année. Voici donc le premier des deux volets avec les tops de Caspian, Peter Kernel et The Madcaps (qui y sont même allés de leurs petits commentaires). Le top de Caspian (plus précisément du guitariste Phil Jamieson, sans ordre particulier)         Father John Misty – I Love You Honeybear             Big Brave – Au De La Au De La by BIG|BRAVE           Max Richter – From Sleep             William Basinski – Cascade             Foals – What Went Down             Benoit Pioulard – Sonnet   Sonnet by Benoît Pioulard         Kurt Vile – B’Lieve I’m Goin’ Down…           Sun Kil Moon – Universal Themes             Vince Staples – Summertime 06             Viet Cong – Viet Cong       Le top de Peter Kernel           Low – Ones and Sixes             Art Melody – Moogho   MOOGHO by Art Melody           Benoît Pioulard – Sonnet   Sonnet by Benoît Pioulard     Le top des Madcaps             1/ Michael Rault – Living Daylight 12 tubes de garage pop fuzzé et bubblegum, une sorte de glam rock 2000 à mi-chemin entre l’Angleterre et les Etats-Unis, les 70’s et aujourd’hui. Le canadien Michael Rault est un T-Rex des temps modernes qui sait écrire des chansons pop aux mélodies qui restent des jours entiers coincées dans la tête.             2/ Jacco Gardner – Hypnophobia A travers Hypnophobia, Jacco Gardner donne un futur à l’Angleterre de la fin des sixties et rappelle à tout le monde l’arrangeur talentueux et le fin mélodiste qu’il est. Si Cabinet of Curiosities (sorti en 2013 chez Trouble in Mind Rds) nous avait cloué tant pour ses couleurs sylvestres que pour son goût d’innocence retrouvée, ce deuxième album plus mature et risqué symbolise un grand pas en avant. Vu en concert en décembre, la grosse classe néerlandaise.             3/ Shannon & The Clams – Gone By The Dawn 3e album du trio Garage-Doo-Wop-Surf d’Oakland, Californie. Plus introspectif, plus sombre, plus produit, plus varié aussi et peut être moins direct au premier abord que les précédents opus. Mais qu’il gagne à être écouté,...

Lire la suite