5 chansons, 5 disques par Nick Oliveri

Publié par le 5 juillet 2021 dans 5 chansons, 5 disques, Interviews, Non classé, Toutes les interviews

Le 5 mars 2020, j’ai interviewé Nick Oliveri à l’occasion du Heavy Psych Fest où il venait présenter Fuck It, le nouvel album de Mondo Generator, et Shooter’s Bible, qui regroupe les démos de leur précédent disque Hell Comes To Your Heart. Et puis, il y a eu ce que vous savez. L’interview est donc restée dans les cartons pendant plus d’un an, remplacée par une autre, faite à distance quelques semaines après sur le thème de la pandémie et du confinement. Alors que l’actualité de l’artiste reprend de plus belle (premier album de son nouveau groupe baptisé Stöner avec Brant Bjork de Kyuss, un album live de Mondo Generator et le 7e volume de ses compilations de raretés N.O. Hits At All, tous trois sortis entre le 25 juin et le 2 juillet chez Heavy Psych Sounds), l’occasion semblait idéale pour dépoussiérer mon fichier audio, tenter de déchiffrer au mieux ce que le chauve barbu le plus connu du desert rock me disait tandis que les Lords of Altamont jouaient en arrière-plan, et enfin publier cette interview. Une interview “5 chansons, 5 disques” qui, une fois n’est pas coutume, ne revient pas sur 5 chansons de l’artiste mais sur 5 de ses albums.

// ENGLISH VERSION BELOW

Kyuss – Blues For The Red Sun (chronique)

Kyuss est un des groupes les plus influents des années 90. En étiez-vous conscients à l’époque ?
On n’en savait rien, à l’époque, on jouait juste la musique qui nous plaisait à tous et on ne se doutait pas que les gens seraient impressionnés des années… On s’éclatait, on aimait beaucoup ce qu’on faisait, mais Chris Goss [NdR : producteur du disque] a beaucoup participé à élargir notre son et Josh [NdR : Homme, guitariste de Kyuss et leader de Queens Of The Stone Age] a commencé à chercher des nouvelles sonorités de guitare, à utiliser des amplis que personne n’utilisait, des guitares bizarres… C’était génial, ce qu’il a fait. On s’est aussi accordés très grave, en si ou do, ce que peu de groupes faisaient à l’époque. Maintenant, beaucoup le font et c’est cool. On devrait en être heureux ! Et j’aimerais que Josh fasse plus de trucs de ce genre ! Son jeu de guitare quand il fait du gros son, c’est quelque chose qu’il a pas mal laissé de côté. Je trouve ça dommage, et je ne suis pas le seul, je pense. Chris Goss nous a vraiment aidés à définir notre son, nos grooves, il nous a encouragé à ralentir un peu. Au départ, on jouait plutôt vite, tout allait très vite.

Tu joues toujours « Green Machine » et « Allen’s Wrench ». Pourquoi celles-là ?
Parce que c’est impossible pour moi de chanter comme John Garcia [NdR : chanteur de Kyuss]. Il a une voix très particulière. Il est génial, et je sais que je ne peux pas chanter comme ça. Donc j’ai choisi les chansons que je peux jouer à peu près correctement ! Ces deux-là sont celles que je chante le mieux, donc c’est celles-là que j’ai choisies.

Il y a aussi « Mondo Generator ».
Oui, je chante celle-là aussi, mais il y a beaucoup d’effets dessus, on a choisi de ne pas la jouer en live parce que c’est assez dur de reproduire ce genre d’effets sur scène. Ça doit vraiment être dans le même genre d’espace sonore pour rentrer dans le délire, tu vois.

A-t-elle eu une influence sur le groupe, à part son nom ?
On avait besoin d’un nom pour le groupe. Au départ, on s’appelait The All-Time Lows et on a changé en Mondo Generator sur l’idée d’un mec du groupe. C’était pas moi, mais ça m’allait. Pour moi, le groupe s’appelait The All-Time Lows, ça faisait groupe 50s comme « The New Lows » ! Mais on a changé à la demande du guitariste. C’était un gros fan de Mötorhead, et « Mötorhead » était une chanson d’Hawkwind écrite par Lemmy, donc on leur a un peu piqué l’idée. Je pique beaucoup de trucs à Lemmy ! (rires)

Quitte à piquer des trucs, autant les piquer aux meilleurs !
Carrément, je suis d’accord !

Pourquoi as-tu quitté le groupe ?
Beaucoup de choses différentes se sont passées, mais disons qu’on allait chacun dans une direction musicale différente, eux faisaient des trucs plus stoner. Disons ça. Il pourrait y avoir d’autres raisons. Et on reste en bons termes.

Il y a une chanson sur ton dernier album [Fuck It] qui s’appelle “Kyuss Dies” ? Pourquoi ?
On a fait la tournée de reformation en tant que Kyuss Lives et on a été arrêtés en plein milieu par les gens qui possèdent légalement le nom et des avocats, donc j’essaie de dire « Here comes the suits and ties » pour dire « voilà les avocats », le business du rock, ils viennent pour nous tuer ! C’est ça « Kyuss dies/here comes the suits and ties ». C’est comme ça, les avocats nous ont tués !
D’abord, je crois que le groupe a atteint un certain niveau en 1995 et que les fans nous ont permis d’avancer de là à beaucoup plus haut. Le nom appartient aux fans, mais pas légalement… Il devrait leur appartenir. Ils nous ont menés beaucoup plus loin que ne l’ont fait d’autres groupes, ou des maisons de disques. Les maisons de disques ne nous ont jamais mis en avant. J’ai fait la première partie de Kyuss sur leur dernière tournée avec mon groupe de l’époque, et avec les Dwarves, aussi, et il y avait peut-être 250 ou 300 personnes. De là, se retrouver quelques années plus tard à faire des tournées mondiales dans des grandes salles, c’est grâce aux fans qui ont fait circuler nos cassettes, nos CD ou ce genre de trucs. Les fans nous ont mené plus loin que nos maisons de disques ou que le groupe lui-même. Les mecs de Kyuss World [NdR : fan club de Kyuss] sont vraiment cool, j’ai trainé avec eux et je les adore, ils maintiennent le truc en vie. C’est génial. Parce que les gens qui possèdent le nom veulent le tuer, ils ne veulent rien en faire et je trouve que c’est vraiment dommage. C’est pour ça que j’ai écrit la chanson « Kyuss Dies ». Pourquoi le posséder pour tuer le truc ? Laisse les gens le maintenir en vie, c’est ce que j’en pense.

Queens Of The Stone Age – Rated R

Tout l’album est crédité à Homme/Oliveri. C’était pour le principe, ou une vraie collaboration ?
On a tout co-écrit ensemble sur ce disque et Songs For The Deaf. Cette version-ci [NdR : l’édition deluxe], je suis content qu’ils l’aient faite mais ça m’a un peu soulé parce qu’ils ne me posent plus la question. « Hé, on sort ça, à ton avis qu’est-ce qu’on pourrait mettre dessus ? » Parce que j’ai tout gardé de cette époque, et il y avait des chansons, dont une qui s’appelle « Until Tomorrow », qu’ils n’ont pas mise dessus alors que je l’ai. Je ramenais des CD chez moi tous les jours en revenant du studio avec les enregistrements mixés dessus, et j’ai des trucs comme des versions de chansons avec des paroles différentes, des trucs qui ne sont sortis nulle part. J’ai toujours gardé ces CD, je ne sais pas pourquoi. Donc, certaines choses auraient dû, à mon avis, être sur cette édition. Je pourrais les sortir moi-même, mais ce serait difficile de le faire en restant honnête avec le groupe. Peut-être que vous entendrez « Until Tomorrow » un jour, c’est une bonne chanson ! Josh l’a même oubliée. Je sais que quelqu’un lui a demandé s’il se rappelait de telle ou telle chanson. On devrait faire ce genre de projets ensemble.

On dirait qu’il veut mettre cette période derrière lui.
C’est bizarre parce qu’il fait déjà les Desert Sessions, ce truc arty expérimental bizarre, alors pourquoi faire aussi ça des Queens ? Recommence à faire du gros son ! Il est excellent dans ce registre quand il veut, il écrit des putains de riffs et maintenant il tourne le dos à ça, c’est dommage. Il regarde un peu les trucs plus violents de haut, genre « je faisais ça quand j’étais gamin », et moi j’ai envie de lui dire « mec, reste un gamin, alors ! Ne grandis pas ! À quoi ça sert ? On s’en fout ! Ça craint de grandir ! » Si tu écris de la musique comme ça quand tu es gamin, pourquoi grandir ? Tu déchires ! Continue !
Mais bon, il fait son truc, il est heureux. C’est son groupe, maintenant. Je n’en fais plus partie depuis 17 ans à présent, et je me suis fait une raison. J’aime jouer de la musique forte, donc ce qu’il fait aujourd’hui ne m’attire pas. Avant, ça me déprimait, mais je suis content pour lui s’il amène le groupe dans la direction qui lui plait. C’est cool qu’il ait un groupe pour ça.

Le groupe n’est plus vraiment le même, en fait ?
Je crois que c’est plus que ça. On a atteint une sorte de sommet parce qu’on avait [Dave] Grohl à la batterie sur le disque et [Mark] Lanegan qui chantait aussi, alors à partir de là, tu peux faire quoi de mieux ? Et les trois chanteurs différents, ça rendait le truc génial. Ce disque-là est un peu différent, ceci dit. J’aime beaucoup R, il est super. On a beaucoup travaillé dessus, encore avec Chris Goss, comme pour Blues For The Red Sun. On a tout essayé, dès que quelqu’un avait une idée, on tentait le coup ! Et le résultat est super cool.

Il y a comme un paradoxe. Tu as écrit et chanté les morceaux les plus véner, et pourtant, tu chantes « Autopilot », qui est presque une ballade.
Cette chanson parle de mon meilleur ami qui est mort d’une overdose, donc je l’ai écrite pour lui. Elle n’aurait pas dû finir sur le disque parce que, et j’ai encore ces enregistrements-là aussi, c’était une chanson à la Cheap Trick, avec un tempo soutenu, pop et tout ça. On travaillait sur ce disque au studio Sound City, on y allait vers 17 heures et on repartait vers 8 heures du matin. On y bossait toute la nuit. Une fois, vers 4h du mat, on a lancé juste la grosse caisse et la caisse claire « tu-tu-da »… Josh jouait de la batterie, moi de la guitare et Chris Goss de la basse, on mettait des bougies, ce genre de trucs, et quelqu’un s’est dit « pourquoi on ne la jouerait pas comme ça ? » et on était tous dans l’ambiance. On a juste essayé comme ça, pour voir, et ça marchait, ça sonnait super bien. Avant, c’était une chanson rythmée et elle n’aurait jamais fini sur l’album car elle sonnait trop joyeuse. Donc on l’a mise au bon endroit, et le résultat a été excellent.

Pourquoi c’est Mark Lanegan qui la chantait sur scène ?
Car il la chante mieux que moi ! Lanegan, c’est Lanegan. Il a cette voix.
Quand il a rejoint le groupe, pour jouer sur scène, il a fallu créer des chansons pour lui. Il faisait « Walking On The Sidewalk », qui est sur le premier album mais chantée par Josh. Donc, on avait Mark Lanegan, mais il fallait lui donner des chansons à chanter. Alors, on lui a filé « Autopilot ». Et il la chante mieux que moi, bien sûr ! Comme c’est une belle chanson, mélancolique, elle est parfaite pour lui. On a fait « Another Love Song » et d’autres comme ça. On s’est éclaté. C’est les souvenirs que je garde, on faisait la fête et on s’amusait. Mais c’est le principe. Passer un bon moment. On était un bon groupe. On s’est perdus, mais qu’est-ce qu’on peut y faire ? Queens Of The Stone Age… qu’ils reposent en paix ! (rires) C’est fini, c’est fini.

Mondo Generator – Dead Planet


C’est le premier album que j’ai sorti après les Queens, et j’y ai travaillé dur. Il y avait des chansons que j’avais écrites pour le prochain album des Queens et que je voulais faire, mais je ne faisais plus partie du groupe, alors j’ai fait un album pour ces chansons-là. « Paper Thin » est carrément une chanson des Queens. Bien sûr, elle aurait été meilleure si Josh y avait participé et avait ajouté sa touche, je le sais. Beaucoup de chansons sur ce disque souffrent de mes travers. Je sais que s’il avait amené son écriture à toutes mes chansons, elles auraient été meilleures. Je sais qu’il ajoute exactement ce qu’il faut à ce que je fais, et réciproquement.

C’est ce qu’il se passait sur les chansons des Queens ?
Oui, on écrivait ensemble, genre « – Que penses-tu de ce truc que j’ai ? – Oh, on pourrait faire ça, là ! – OK » puis on tentait et on se disait « OK, c’est cool, faisons comme ça ! » Je pense qu’on a une alchimie musicale. Parfois, je crois qu’il y a de la magie dans la musique. Tu peux avoir un lien télépathique, quand tu n’as pas besoin de parler, tu te mets à jouer et ça mène à quelque chose où tu te dis « c’était excellent, faisons ça ! » Je crois à ça parce que ça arrive, et ça m’est arrivé plein de fois avec lui. Je sais qu’on a une alchimie musicale, et on est tous potes, je vois [les Queens Of The Stone Age] de temps en temps, et je ne leur souhaite que du bien. Je sais qu’il traverse une mauvaise passe, des trucs horribles. Ce n’est drôle pour personne de passer par là et il a tout mon soutien. Ceci dit, c’est un costaud, ça va être dur mais il s’en sortira.
Mais bon, je sais que mes chansons sont meilleures quand il leur apporte quelque chose. Je crois que n’importe quelle chanson est mieux quand on s’y met à plusieurs. Une chanson de Tony Iommi est meilleure quand elle est écrite avec tout Black Sabbath. Quand l’un fait une chanson, elle est bonne, mais quand ils s’y mettent ensemble, elles sont excellentes.

Pourquoi « So High » a été refaite sur cet album ?
Quand j’ai chanté la première version [NdR : sur A Drug Problem That Never Existed], je ne savais pas trop ce que j’allais faire. Je ne faisais pas vraiment du rap, j’essayais un truc et ça a à peu près marché. Tout le monde se marrait, la bande tournait et j’ai essayé, mais la version sur ce disque est plus construite, elle était déjà écrite. Pour la précédente, c’était un peu « lance l’enregistrement, je vais essayer de chanter un truc. »

Turbonegro – Sexual Harassment (chronique)


On m’a dit que tu avais enregistré des morceaux avec Turbonegro pendant leur break.*

Oui, ils m’ont envoyé en Norvège pour écrire et enregistrer avec eux. Et c’est ce que j’ai fait. En fait, on a fait une partie de ce disque avec moi au chant. Sur l’album, je suis crédité sur « The Nihilistic Army », mais en fait j’ai aussi chanté une version de « You Give Me Worms », que j’ai encore, et « Dude Without A Face », j’ai écrit les paroles de « TNA »… Je crois que c’est tout. J’ai enregistré cet album avec eux, avec des chansons à eux et d’autres à moi, et on s’est retrouvé avec un album entier, une douzaine de chansons. Ils voulaient le sortir sous le nom de Turbonegro, mais je n’étais pas d’accord. On a aussi voulu l’appeler TNA – The Nihilistic Army, mais il y avait déjà un autre groupe qui s’appelait TNA. Je ne voulais pas qu’on le sorte sous le nom de Turbonegro parce que je ne voulais pas gâcher le truc. Je ne voulais pas être Sammy Hagar [NdR : le chanteur qui a remplacé David Lee Roth dans Van Halen au milieu des années 80], tu sais, du groupe Van Hagar.

Du coup, on est passé loin d’avoir Nick Oliveri comme chanteur de Turbonegro ?
On avait tourné avec Turbonegro pour Scandinavian Leather et je les rejoignais régulièrement sur scène pour la dernière tournée avec Hank [NdR : Von Helvete, le chanteur classique du groupe]. On est bons amis, j’adore ces mecs et ils aiment ce que je fais, c’est aussi simple que ça. Donc quand ils m’ont demandé de le faire, je leur ai répondu « bien sûr, j’adorerais. » J’ai gardé les versions de ces chansons et j’ai été très heureux de les faire. Mais Hank était un chanteur génial, le costume est trop grand, et je ne voulais pas être celui qui a gâché le groupe.

Pourtant, ça aurait été génial. Et puis, j’ai l’impression que leur nouveau chanteur Tony Sylvester essaie de faire du Hank sur le dernier album, et je ne pense pas que tu aurais fait ça.
Ça aurait été cool, c’est vrai. Et Tony est très bien, c’est un ami et il est super cool, mais c’est dur de passer après Hank. Et il ne faut même pas essayer, parce que c’est impossible. Il utilise les mêmes transitions sur scène que Hank, et je ne pense pas que ce soit ce qu’il faut faire. N’essaie même pas, tu n’y arriveras pas comme ça. Tony est un chanteur complètement différent, et c’est ce qu’il faut. Il est bon dans son domaine, donc j’aimerais qu’il fasse ça. Tony est génial, il devrait faire son truc à lui.
Mais j’aimerais surtout que Hank revienne, il nous manque trop. Je l’ai revu à un concert avec son nouveau groupe et ça s’est super bien passé, c’était génial de le revoir. Parce que je m’en fous, de sa religion. Je m’en bats les couilles ! Je m’en fous qu’on soit scientologue ou chrétien, tant qu’on s’entend. Là, on passe un bon moment, et je me fous de ce en quoi tu crois. Je m’entends avec Hank, il ne me dit pas quoi faire, je ne lui dis pas quoi faire, on est amis ! La religion n’a rien à voir là-dedans.

Happy Tom [NdR : bassiste et leader du groupe] dit que Hank leur reproche ses problèmes d’héroïne. Il y a toujours deux versions dans ce genre d’histoires…
Tu as raison, il y a toujours deux versions. Et chacun va chercher à dire que c’était de la faute de l’autre. Mais ce qui compte, à la fin, c’est que ça n’a pas marché. Donc, laisse tomber ! Et puis, il n’y a pas de conflit, peut-être qu’ils finiront par se remettre ensemble !

Ce serait génial.
Oui, ils étaient géniaux. Ils étaient fantastiques. J’adorais Pal [NdR : Pot, guitariste, claviers et danseur] aux claviers, aussi. Chacun dans le groupe apportait son truc. Ils étaient excellents. Un groupe live qui écrasait tout sur son passage !

Mais à défaut de Hank, tu aurais fait un super chanteur pour Turbonegro.
Ça aurait été sympa, oui. Mais je suis un gars du désert, je vis en Californie. La Norvège, c’est un peu trop extrême pour moi. En plus, je crois qu’ils m’ont fait venir en plein mois de décembre. Je marchais pour aller au studio, je leur avais demandé de ne pas venir me chercher en voiture, et il y avait de la neige partout. C’était cool, ceci dit, car c’était différent. Et très glissant ! Je ne suis pas habitué. C’est comme si je les avais faits venir en Californie l’été, quand il fait 50°, pour enregistrer en studio.
Il faudra faire ça la prochaine fois, pour leur rendre la pareille !
(Rires)

Mondo Generator – Hell Comes To Your Heart


Il parait que tu as eu des difficultés à sortir ce disque ?

En fait, je l’ai sorti moi-même et je ne suis pas très doué pour ça. J’en ai fait quelques CD, 300 exemplaires, et c’est tout. Du coup, je sors Shooter’s Bible cette année [NdR : l’interview a été réalisée en 2020, mais le disque est toujours disponible chez Heavy Psych Records], qui en est la version originale. Celle-ci, je l’ai enregistrée avec un batteur, et j’ai fait toutes les guitares, solos et compagnie, la basse, les voix, y compris les chœurs. J’ai retrouvé ces sessions, et elles étaient brutes comme je le voulais. J’adore cet album. J’ai passé 2 ans à enregistrer Hell Comes To Your Heart. Il est mieux mixé, plus produit. On m’a aidé à le faire. Shooter’s Bible est plus brut car le mixage ce n’est pas mon fort, mais il a du caractère.

Ce qui me frappe avec ce disque, c’est que les morceaux sont plutôt rentre-dedans, mais certains joués en acoustique comme « Smashed Apart » sont très mélodiques. C’est ce que tu recherchais ?
Des fois, j’écris en acoustique, des fois directement en électrique. Parfois, j’aime avoir une mélodie à suivre pour chanter dessus, et des fois… non ! J’ai écrit notre dernier album, [NdR : Fuck It] avec Mike Pygmie et Mike Amster. C’est un truc de groupe. Sur Hell Comes To Your Heart, j’ai tout fait tout seul et c’était beaucoup plus compliqué. Je trouve le dernier meilleur grâce à ça, j’adore les morceaux et j’adore le fait qu’on les ait écrits ensemble. On venait d’avoir un nouveau batteur, et il voulait jouer de nouveaux trucs, donc il nous a balancés des trucs nouveaux et on a écrit à partir de là, c’était cool. C’est mon préféré pour ça. Mais j’aime beaucoup celui-ci aussi.

En plus, tu as réalisé le rêve de tous les fans en réunissant John Garcia et Josh Homme sur le même album !
(Rires) Ils ne savaient même pas qu’ils jouaient sur la même chanson avant que je ne la termine. Quand elle est sortie, je leur ai dit « vous êtes sur la même chanson ! » Ils étaient en plein milieu d’un procès, et moi je leur disais « c’est bon, les gars. » Au moins, ils peuvent s’accorder sur une chanson.

C’est incroyable comme Josh Homme et toi vous accordez sur « The Last Train ».
Il est venu jouer sur la chanson alors que j’étais en studio, je la lui ai donc jouée, et j’étais super surpris qu’il veuille bien le faire. Mais non seulement il l’a fait, mais en plus il a été parfait ! Je lui disais « j’ai besoin d’un solo ici, tu peux le faire » et il faisait le solo. Il amenait ses idées. Comme je le disais, c’est comme ça qu’on bosse sur une chanson, on amène nos idées et on en fait une meilleure chanson.

Ça m’a gâché l’album des Queens Of The Stone Age qui est sorti juste après, parce que tu apparais sur une chanson [NdR : « If I Had A Tail » sur l’album …Like Clockwork], mais je ne t’entends même pas.
Je sais ! Je pensais qu’il me laisserait un pont ou quelque chose comme ça, des paroles, et me dirait de le faire à ma manière. J’y vais, il me demande « tu peux chanter plus bas ? » et je me dis « sérieux ? » [Il se met à chanter la mélodie avec une voix basse] « wo-oh-oh-wo-oh… », je ne peux pas faire ça ! Comme tout le monde, j’étais très content de participer à l’album, mais ça m’a un peu déprimé. C’est dur d’être appelé pour faire ce truc et d’avoir l’impression que n’importe qui pourrait être à ma place. Pourquoi pas demander à Mark [Lanegan] ? Je ne peux pas le faire aussi bien que lui, mais je peux essayer. J’ai fait de mon mieux, mais j’aurais voulu faire ce que je sais faire sur cet album. Mais bon, ça va, c’était chouette d’y participer, dans tous les cas. Même si on ne remarque pas que je suis dessus ! Mais [Queens Of The Stone Age] est sa propre entité, c’est différent de quand j’en faisais partie.

Interview réalisée par Blackcondorguy

*Entre 2009-2012, Turbonegro s’est retrouvé en pause de façon indéterminée après que son chanteur a suivi une cure de désintoxication financée par l’église de la scientologie et quitté le groupe.

Merci à Nadia pour l’organisation et Jonathan pour sa patience.

Tous nos articles sur Mondo Generator

sur Kyuss

sur Queens Of The Stone Age

sur Nick Oliveri

// ENGLISH VERSION

Kyuss – Blues For The Red Sun (review)

Kyuss is one of the most influential bands of its time. Did you have any idea back then?
We didn’t really know, at the time, we were just playing the music that we were all in and we didn’t have any idea that people were gonna be “wow” many years later… We enjoyed ourselves, we were really excited about ourselves but [producer] Chris Goss had a lot to do with expanding our sound and Josh [Homme, guitarist for Kyuss and Queens Of The Stone Age] started seeking out new guitar tones, using amps that nobody else used, weird guitars… It was pretty great, what he did. We also tuned down all the way out to b and c, not many bands were doing it back then. A lot of bands do now, and it’s cool. We should be happy that people do. And I wish Josh would do more of that! His heavy guitar writing and playing, he left a lot of it behind. It’s a shame to me, and a lot of people, I think. Chris Goss really helped us define our sound, the grooves, he encouraged us to slow down a bit. At first, we were pretty fast, everything was fast.

You still play “Green Machine” and “Allen’s Wrench”. Why those songs?
Because singing like [Kyuss vocalist] John Garcia is impossible for me. He has a very special voice. It’s great, and I know I can’t sing like that, so I chose songs that I think I can do halfway decent! Those two I can do best out of all of them, so I chose those.

There’s also a song called “Mondo Generator” on it.
Yeah, I’m singing on this too, but it’s a lot of effects, we chose not to do it live because it’s kind of hard to do the same kind of effects on stage. It really needs to be the same kind of space, so you can trip, you know.

Did the song have any influence on the band besides the name?
We needed a name for the band. We were originally called The All-Time Lows, and we changed it to Mondo Generator because some guy in the band chose that. It wasn’t me, but I was ok with that. To me, the band was The All-Time Lows, like a 50s band “The New Lows”! But we changed it by request of the guitar player. He was a big Mötorhead fan, and “Mötorhead” was an Hawkwind song wrote by Lemmy, so we kind of stole that idea. I steal lots from Lemmy! (Laughs)

If you have to steal, steal from the best!
Yeah, that’s right. I agree.

Why did you leave the band?
A lot of different things had happened, but let’s just say that I was moving in a different music direction and the guys were more stony. Let’s leave it at that. There could be other reasons. And we keep it friendly.

There’s a song on Fuck It called “Kyuss Dies”. What was that about?
We did the reunion as Kyuss Lives and we were stopped in our tracks by people who owned the name and lawyers, so I tried to say “Here comes the suits and ties” like “here comes the lawyer teams“, the business rockers, they’re coming to kill us! So, that’s it, “Kyuss dies/Here comes the suit and ties”. It is what it is, the lawyer teams killed us!
Firstly, I believe the band rose to a certain height in 1995 and the fans took it from there, to like this high [way higher]. It’s the fan’s name now, but legally, it’s not… It should belong to the fans. They could push it further than any band, or any record label, record labels never pushed us. I did a show for the last Kyuss tour with my band at the time, Blag Dahlia’s and the Dwarves as well, we opened for them and there was maybe 250-300 people. So, to go from there to a world tour in big theaters a few years later, it’s because of fans who passed the cds, tapes, or whatever. The fans took it further than the record label and the band did! So it belongs to them. That’s just me, that’s what I believe, it’s a fans’ band now. Kyuss World are very cool, I’ve hanged with the Kyuss World and I love them, they keep it alive. It’s great. Because the people who own the name want to kill it, they don’t want to do anything with it, what I think is a shame. That’s why I wrote the song “Kyuss Dies”. Why do you want to own it to kill it? Let people keep it alive, it’s how I feel.

Queens Of The Stone Age – Rated R


Everything is credited to Homme/Oliveri. What was the songwriting process like?
We co-wrote all the stuff together on this record and Songs For The Deaf. This [the deluxe edition] I was happy that they did it but I was a little mad about because they don’t ask me anymore : “Hey, we’re doing this thing, what do you think should be on it?” Because I kept all the stuff from this time era and there were some songs, like a song called “Until Tomorrow” that they didn’t put on, and I own it. I brought CDs home from the studio everyday with our mixed recordings, and I have things like songs with different lyrics on them, things that don’t exist elsewhere. I always kept those CDs for some reason. So there were songs that I think should have been part of this session. I could put it out there myself, but I couldn’t do it and somewhat stay true to the band. Maybe you will hear “Until Tomorrow” one day, it’s a good song! Josh forgot about it. I know somebody asked him if he remembers this or that song. We should do those things together.

It seems like he wants to put this era behind him.
It’s weird because he already does the Desert Session, this weird experimental art thing, so why turn Queens into that too? Play heavy again! He’s great at playing heavy when he wants to, and he writes badass riffs, now he’s turning his back on it, it’s a shame. He looks kind of down his nose at the heavy stuff, like “I was a kid when I did that“, and I’m like “Dude, be a kid forever, then! Don’t grow up! Where’s the fucking point? Who cares? Growing up sucks!” If you write music like that when you’re a kid, why grow up? You’re great! Keep on, go with it!
But he’s doing his thing, he’s happy. It’s his band, you know. I’ve been out of this band for 17 years, now, and I used to put my hand on it. I like to play heavy music, so it doesn’t appeal to me what he’s doing now. It used to bum me out, but I’m happy for him if he’s taking the band in the direction he wants to go in. It’s great if he has the band to do that.

The band is not the same.
I think it’s more than that. We kind of peaked out ‘cause we had Grohl on drums on the record and Lanegan singing too, so where do you go from there? And the three different singers made it great. This one is a little different, though. I like R a lot, it’s great. We worked hard on it, with Chris Goss again like we did on Blues For The Red Sun. We tried everything, anybody had an idea, we tried it! And it turned out really cool.

There’s some kind of paradox because you usually write and sing the heavier stuff, but you wrote “Autopilot”, which is the closest thing to a ballad on the record.
It’s a song about my best friend who overdosed and died, so I wrote a song for him. It was not gonna make it on the record because, I have a record for that too, it sounded like a cheap trick kind of song, it’s all poppy and stuff, uptempo. We were working on this record in Sound City, so we would go in at 5 in the afternoon and we would be walking out at 8 in the morning, working there all night. It was a 4 in the morning thing when we just turned the kick drum on the side, the snare drum “tu-tu-da”… Josh played drums, I played guitar, Chris Goss played bass, candles, and stuff, and someone said “why don’t we do it like this?” and everybody was in the mood. We just tried something to try something, and it worked, and it felt good. Before, it was an uptempo song and it wouldn’t have made it on the record being that way, ‘cause it was too happy sounding. So we put it in a good place, and it turned out really good.

Why do you have Mark Lanegan sing it live ?
Because he sings it better than me! Lanegan’s Lanegan, he has that voice.
When he came into the band, for the live stuff, we needed to create songs for him. He did “Walking on the Sidewalk”, which was on the first record but Josh sang it on that. So we had Mark Lanegan, but we needed to give him more songs to sing. So we gave him “Autopilot”. And he sings that better than I did. Of course! And a beautiful song, mellow like that, it’s perfect for him. We did “Another Love Song” live together and stuff like that. We had a really good time. We had fun. It’s the memories I have, we’d party and have fun. But it’s supposed to be like that! Have a good time. And we were a good band. But we lost it, but what’re you gonna do? Queens Of The Stone Age… may them rest in peace! (Laughs) It’s over, it’s over.

Mondo Generator – Dead Planet


It’s the first record I did after Queens and I worked hard on it. I had some songs I had written for the next Queens thing that I wanted to do, and I wasn’t in a band anymore, so I made the record with those songs. “Paper Thin” is an obvious great Queens song. Of course, it would have been better if Josh had written stuff to it and added his thing on it, I know that. A lot of songs on here suffer from my transparences. I know that if had added his songwriting to all my songs, they would have been better songs! I know he adds to what I do perfectly and I add to what he does too.

So that’s how you worked on the Queens songs?
Yeah, we wrote together, like “How do you like this thing I’ve got? – Oh, we could do this here! – Ok!” then we do it and “That sounds cool, let’s do that!” We have a chemistry with music, I think. Sometimes, I believe in magic with music. You can have that telepathic link when you don’t have to talk, you start playing and you just go somewhere, and you’re like “that was rad, let’s do that!” I believe in that stuff because it happens, and I had it happen myself many times with him. I know we got some chemistry musically, and we’re all friends, I see them now and again and I wish him the best. I know he’s going through some shit, terrible stuff. Ain’t no fun for anybody to go through it, you know! So I wish him the best. I know it will be ok someday. He’s a tough guy, it will be hard for a while, but he’ll be fine.
But I know that my songs are better songs when he adds to it. I think any song is a better song when you do it together. An Iommi song is better when it’s Iommi/Osbourne/Butler/Ward. When one does it, it’s good, but when they all play together, it’s great.

I wonder why “So High” was on this record when it was already on the previous one.
When I was singing it on the first version, it was like I didn’t know what I was gonna do. It was not really rapping, I was going for something and it kind of worked. Everybody was laughing, the tape was rolling and I was trying it, but the version on that record is more realized, it was already written. The first one, was like “put on the tape, I will try to sing something.”

Turbonegro – Sexual Harrassment (review)


I heard you recorded some songs with the guys from Turbonegro when they were on a break.
Yes, they flew me out to Norway to write with them and record. I did, I recorded with them. We actually made some of this record with me singing. I’m credited on the song “Nihilistic Army”. I also did some version of “You Give Me Worms”, I have a version of me singing that, and “Dude Without A Face”, I wrote the lyrics to “TNA”… I think that was it. I recorded this record with them, we played songs I wrote and some they wrote and we recorded a whole record, like 12 songs. They wanted to call it Turbonegro, but I didn’t want to call it that way. We wanted to call it TNA, The Nihilistic Army, but there was another band called TNA. But I didn’t want to call it Turbonegro, because it was their band and I didn’t want to ruin it. I didn’t want to be Sammy Haggar [who replaced Van Halen’s original singer], you know, the Van Haggar band.


So, how close were we to have a Nick Oliveri fronted Turbonegro?
We took Turbo on tour for Scandinavian Leather and I used to join them on tour, for the last tour with [classic Turbonegro vocalist] Hank [Von Helvete]. So, we’re good friends, I like those guys and they like what I do, it’s as simple as that. So when they asked, I was like “of course, I’d love to do it.” I have versions of all these songs, and I was really glad to do it. But Hank was a great singer, those shoes are too big to fill and I didn’t want to be the guy who ruined the band.

But it would have been so cool ! Plus, I have the impression that [new singer] Tony Sylvester is trying to be Hank on the last record, and I’m not sure you would have done that.
It would have been cool, yes. And Tony’s great, he’s a friend and he’s super cool, but it’s too hard to come after Hank, and you shouldn’t try to be Hank because you can’t do that. He even does the same banter in-between songs… I don’t think you should do it like Hank did. Don’t even bother, you’re not gonna make it there. Tony’s a totally different singer, and that’s the way to go. He’s good at what he does on his own, so I wish he would. Tony’s great, he should do his own thing.
But I wish Hank was in there, somehow, we miss him so much. I saw him at a show with his new band and we got along great, it was good to see him. Because I don’t give a shit what his religion is. I don’t care! I don’t care if somebody’s a scientologist or Christian, if we get along. Like, we’re having a good time right now and I don’t care what you believe in. I get along with Hank, he’s not telling me what to be, I’m not telling him what to be, we’re friends! Religion has nothing to do with it.

[Turbonegro bassist] Happy Tom says Hank blames the band for his heroin problems. Always two sides to a story.
That’s right, there’s always two sides. And everybody’s always going to pin things on the next guy. But at the end of the day, it didn’t work out. We can’t force people to work things out. So, let it go! There’s no fight, and maybe the band will be back together!

That would be the greatest thing.
They were great. They were fantastic. I loved [guitarist, keyboardist and dancer] Pol on the keys too. Everybody in the band had his thing, you know. They were so good. An unstoppable live band!

But you, as their singer, would have been the next best thing to Hank.

It would have been fun, yes. But I’m a desert guy, I live in California. Norway’s a little too extreme for me! And I think they flew me there in the middle of December. I had to walk to the studio, I asked them not to pick me up, and there was snow. It was great, it was different, though, really slippery. I’m not used to it. It was as if I flew them to California in the summer, when it’s 120°, to do a record with me in the studio.

You have to do it next time, so you pay them back.
(Laughs)

Mondo Generator – Hell Comes To Your Heart


I heard you had some trouble releasing it.
Well, I did it myself and I’m not good at it. I did some cds, there’s 300 of them out there, and that’s all. So I’m releasing Shooter’s Bible now, which is the original version. That one, I recorded with a drummer, I did all the guitars on it, leads and everything, all the bass, and all the vocals, background and all. I found those sessions, and it sounded raw like I wanted. I love this record.
I spent two years recording this one. It’s more mixed, more produced. I had somebody help me with it. Shooter’s Bible is more rough, ‘cause I’m not very good at mixing. But it’s got character.

Though they’re mostly fast songs, some songs on the record like “Smashed Apart” are very melodic, they sound very good acoustic.
Sometimes I write on acoustic, sometimes I write electric. Sometimes I like to have a melody and singalong, and sometimes I… don’t! We wrote this new record [Fuck It], me, Mike Pygmie and Mike Amster. It’s a band thing. On Hell Comes To Your Heart, I did everything and it was harder. This new one is better for me because of it, I love the tunes on it and I love that we wrote it together. We had a new drummer and he said “let’s play some new shit” so he blasted new shit and we wrote this stuff, it was great. So, it’s my favorite one. But I love this record too.

And you realized every fan’s wet dream by having both John Garcia and Josh Homme sing on the same album!
(Laughs) They didn’t know they were on the same song when I put them on it. It came out and I told them “you’re both in the same song.” They were in the middle of the lawsuit and it was like “it’s alright, dudes.” At least they can get along in a song!

It’s amazing how Josh Homme and you feel so synchronized on “The Last Train”.
He came in to play on the song, I was in the studio, so I played it for him, and I was really surprised that he would get in there and do it. But he went in there and did it perfectly. I was like “I need a solo here, you can do it” and he did the solo. He threw in his ideas. As I said, that’s how we do it when we work on a song, we throw our ideas around and it makes it a better song.

It kind of ruined the QOTSA record that came out the year after that [… Like Clockwork] because you were on a song and I couldn’t even hear you.
I know! I thought he was going to give me a bridge or something, some lyrics, and ask me “sing like you sing!” I went there, and he was like “can you do this lower?” and I was like “really?“. (Sings in a low voice) “Wo-oh-oh-wo-oh…” I can’t do that! Like everybody, I was happy to be featured on the record, but I was bummed too. It’s hard to be cast to do that and feel it could be somebody else. Why don’t you have Mark do it? I can’t do it like Mark, but I can try. That was good enough, but I wanted to do my own thing on it. But it’s cool, you know. It was good to be on it anyway. Although you can’t tell I was on it. But [Queens Of The Stone Age] is his own thing, it’s different now.

Interview by Blackcondorguy

Thanks to Nadia for the organization

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *