The Murder Capital @ La Poudrière (Belfort), 09/11/19

Publié par le 23 novembre 2019 dans Live reports, Notre sélection | 0 commentaire

Rassurez-vous le concert était de meilleure qualité que cette photo

Rendez-vous était pris ce samedi 9 novembre à la Poudrière de Belfort pour assister à la présentation par The Murder Capital de son excellent premier album, When I Have Fears. Grosse attente et grosse interrogation aussi sur le potentiel live d’un groupe qui aura déjà marqué l’année 2019 outre-Manche. En guise d’entrée, place aux (quasi) locaux de Kamarad, venus en voisins de Colmar avec quelques fans. Rock noisy efficace flirtant avec le post-punk. Le groupe mouille la chemise avec une bonne humeur communicative. À suivre.

Curieux de nature, je photographie la setlist de The Murder Capital, visible sur scène après le concert de Kamarad. Erreur stratégique ! Je constate non sans surprise qu’il n’y a que 9 titres, soit 2 de moins que les colmariens ! Je pressens déjà la déception d’autant que les 9 titres constituent ni plus ni moins l’album (moins « How The Streets Adore Me Now ») dans un ordre qui, heureusement, va considérablement relever la note artistique de ce live. Concert en crescendo divisé en trois triptyques. Entrée crépusculaire avec la doublette quasi instrumentale « Slow Dance I » – « Slow Dance II ». Idéal pour installer l’ambiance. Entre tension sourde et mélancolie poignante. Premier grand moment avec « On Twisted Ground », annoncé par James McGovern, le chanteur du quintet dublinois, à la mémoire des amis disparus. Malgré un début de morceau saboté par quelques spectateurs pas au courant de ce qui se jouait sur scène, le groupe réussit à installer un silence de cathédrale au cours des 6 minutes qui résonnent comme une oraison funèbre. Assez sublime. The Murder Capital va alors monter le curseur d’un cran niveau intensité physique. D’abord avec l’excellent « Love, Love, Love » puis l’imparable duo « Green And Blue » et « For Everything » où James McGovern enfile le costume du chanteur habité.

A l’émotion du premier trio de titres, succède une tension remarquablement contenue. Mais l’orage gronde et la dernière triplette de titres va achever de nous convaincre sur les qualités du groupe. Le quintet lâche les chevaux et après l’émotion, c’est cette fois-ci la puissance sonique pure qui s’exprime. « Don’t Cling To Life », le tubesque et furieux « More Is Less » et une version légèrement rallongée de « Feeling Fades » lors de laquelle James McGovern va mettre le public à genoux au sens propre comme au figuré, lui demandant de s’accroupir avant un ultime assaut et un pogo final. En confiance, le chanteur claque un slam, avec un saut dans le public assez impressionnant ! Il a dû faire du saut en hauteur le bougre. Ultime moment sympa, sur le retour sur scène, il alpague un petit jeune (moins de 16 ans au compteur) arborant un T-Shirt du Closer de Joy Division et le fait monter sur scène avec lui. Deuxième erreur stratégique pour ma part. Trop à droite de la scène, mon t-shirt Unknown Pleasures est passé inaperçu… That’s it. Game over. Les lumières se rallument. Ça sent quand même l’interruption de coït. Neuf titres, malgré la qualité du set, c’est court. C’est même presque surprenant. Groupe jeune, ok, mais pas une cover (j’aurais signé des 2 mains pour un “Transmission” de Joy Division), pas une petite face b, pas un nouveau morceau même en gestation. Juste les titres de l’album. Va falloir arranger ça, les irlandais. Même au niveau merch. Album dispo mais pas en vinyle… Come on guys!

Bon, on ne va pas bouder notre plaisir. On a quand même vu sur la petite scène de la Poudrière un groupe que l’on ne verra bientôt que sur les plus grandes scènes de festivals européens. C’est tout le bien qu’on leur souhaite. See you next time!

Sonicdragao

Setlist : Slow Dance I – Slow Dance II – On Twisted Ground – Love, Love, Love – Green and Blue – For Everything – Don’t Cling To Life – More is Less – Feeling Fades

Nos articles sur The Murder Capital

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :