Stephen Malkmus & the Jicks – Wig Out at Jagbags (Domino)

Publié par le 13 janvier 2014 dans Chroniques | 1 commentaire

malkmusPendant les années 90, Stephen Malkmus a enseigné à tous l’art de la mélodie foutraque et décousue au sein de Pavement. Par la même, il facilitait la tâche à ceux qui avaient du mal à definir le rock indé (« C’est quoi l’indie ? Écoute Pavement ! »). Près de 20 ans plus tard, Stephen poursuit son oeuvre avec les Jicks (6e album déjà) et nous offre encore de bien belles choses.

Entendons-nous bien : ce disque ne va rien révolutionner et ne marquera pas l’histoire de la musique. Mais il renouvellera sans peine votre stock de chansons à siffloter sous la douche (c’est votre femme qui va être contente).

Le début de l’album est particulièrement bien pourvu en réjouissantes ritournelles (« Janitor Revealed » où l’on retrouve avec bonheur la nonchalance caractéristique de Stephen, le très bon single « Lariat » avec son passage nostalgie « We grew up listening to the music from the best decade ever. »).

Durant les premières écoutes, on peut trouver l’ensemble assez léger pour ne pas dire inoffensif. Finalement au fil du temps, on revoit largement notre jugement et seuls quelques titres peinent à convaincre (« Cinammon and Lesbians » trop mou du genou, « Rumble at the Rainbow » trop simpliste). Comme à son habitude, Stephen ne s’interdit pas grand chose. Les grosses guitares saturées cohabitent avec les refrains pop (« Shibboleth »), on trouve du break reggae (« Rumble at the Rainbow »), des cuivres à usage mélancolique (« J Smoov ») ou festif (l’excellent « Chartjunk »). Bref il y a de quoi faire.

Incontestablement ce disque est COOL, pas prise de tête pour un sou (sortez les lunettes de soleil sur le refrain de « Houston Hades »).
Aussi varié qu’agréable, Wig Out at Jagbags confirme une chose très rassurante : à 46 ans, Stephen Malkmus n’a rien perdu de son insouciance et de sa créativité. Gageons qu’il en sera de même dans 10 ans…

JL

 

(Le titre « Lariat » est dans notre playlist nouveautés en page d’accueil)

1 commentaire

  1. Right ! Le précédent album « Mirror Traffic » est encore meilleur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :