Psychonaut – Violate Consensus Reality

Publié par le 26 octobre 2022 dans Chroniques, Toutes les chroniques

(Pelagic Records, 28 octobre 2022)

La foudre tombe rarement deux fois au même endroit, même si le hasard et la probabilité sont sujets à interprétations, le génie artistique fait l’objet de nombreuses interrogations. L’inspiration dépend-elle de paramètres périphériques telle que la modification de la conscience, par des états non ordinaires ? Est-ce la main divine qui vient toucher l’esprit pour y induire une subjectivité surnaturelle ?
Psychonaut s’est donné pour mission de partir à la découverte de ces immenses territoires intérieurs qui constituent ce qu’on nomme habituellement notre « inconscient ».
Pour le dire d’entrée de jeu, Thomas Michiels, Harm Peters et Stefan de Graef conceptualisent leur musique à travers une véritable philosophie, non pas comme un mysticisme de pacotille, mais une réelle implication spirituelle. Leur précédent long format Unfold the God Man (2018) avait fondamentalement changé le destin du groupe. Signé sur le prestigieux label Pelagic Records, le trio a franchi une dimension dynamique, animée d’une créativité fluctuante, une exploration des sens, en couches synchrones. Un choc titanesque de la matière sonore incarnée dans une tératologie se reconstituant en forme brute au travers d’un chant exprimant un péril apocalyptique.
Violate Consensus Reality ne prend aucun dérivatif, la pochette en référence à Moondog, est imprégnée de toutes sortes de mondes parallèles. Psychonaut invite Stefanie Mannaerts de Brutus et Colin Van Eeckhout d’Amenra sur la pièce fondamentale donnant le titre à l’album.
« All of Your Gods Have Gone » ondule sur des rythmes hypnotiques libérant des arômes capiteux tandis que « Interbeing » évoque le chant d’Isis dans ses variations vocales.
Thématique cathartique où les règles de la réalité sont bouleversées, le trio belge génère une matière spectaculaire, dont la production effarante explose dans les tympans pour s’éparpiller en poussières d’étoiles. Le moment où le brouillard qui ouvre le disque est transpercé d’un faisceau de lumière, est littéralement grandiose. C’est à cet instant que je réalise la dimension supérieure de ce nouvel album et le talent indéniable de Psychonaut, conquérant fascinant d’une nouvelle odyssée spirituelle, déployée dans le temps et l’espace.

Franck Irle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.