Grive – Grive EP

Publié par le 21 mars 2021 dans Chroniques, Toutes les chroniques

(Schubert Music, 19 février 2021)

La curiosité est un vilain défaut, parait-il. Je n’en suis pas si sûr. Sinon, pourquoi s’attarder sur un EP d’un groupe nommé Grive (j’avais d’abord vu Givre, mais je trouvais surtout l’artwork très réussi), projet d’Agnès Gayraud de La Féline et Paul Régimbeau de Mondkopf (mais vu aussi chez Oiseaux-Tempête et Foudre), soit 2 artistes dont les groupes respectifs me sont inconnus ?

Et bien, parce que parfois au détour d’une écoute d’un titre parmi d’autres dans un wagon de nouveautés à découvrir, le petit frisson. Celui de déterrer une pépite. Cet EP de Grive n’a qu’un seul défaut. Seulement 4 titres. Mais je souffre aussi d’un autre défaut qui confine au péché : la gourmandise. Et c’est vrai que j’en aurais bien pris encore un peu. Dès la première écoute de « Burger Shack », j’étais sous le charme de ce post-rock élégant, aérien, mais pas avare en grondements, servi par une production ample. Et qui met parfaitement en valeur la voix superbe d’Agnès Gayraud. Fortement attisée, ma curiosité m’a (très) rapidement conduit à l’écoute complète des quelques 20 minutes de cet EP.

Et surprise dès le début de « Cold ». Alors que « Burger Shack » naviguait dans les eaux (faussement) calmes du post-rock, « Cold » braconne carrément sur les terres de Massive Attack. On tient un petit tube trip-hop ici. La voix aérienne, les arpèges de guitares, une autre guitare qui rôde, un refrain bien senti. Parfait. Mais ce n’est pas fini. Le duo (accompagné de Jean-Michel Pirès et Franck Garcia) peut aussi faire parler la poudre. Et rugir les guitares. D’abord sur le crescendo impeccable de « Kingdom ». Puis surtout sur les 8 minutes menaçantes de « Coal Mine », déjà un des titres de l’année pour ma part. Le rythme lancinant, ces notes de piano répétitives, la tension sourde qui laisse présager l’orage à venir. Les guitares, abrasives, grondent. Explosent. C’est beau.

Je sors ma carte Coup de cœur ! Soufflant habilement le chaud et le froid, Grive signe un EP varié, et maîtrisé de bout en bout, que l’on espère bientôt suivi d’un long format. Pour les curieux qui cherchent des pépites dans notre belle scène française. À suivre…

La curiosité est un si joli défaut…

Sonicdragao

Pour l’instant, uniquement disponible en digital ou en K7 sur Bandcamp.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.