Low – HEY WHAT

Low – HEY WHAT

(Sub Pop, 10 septembre 2021) On est entre nous, soyons honnêtes. J’admire Low pour sa carrière, ce qu’il représente, sa remise en question perpétuelle. Mais je suis de ceux – finalement minoritaires – qui ont été déçus par Double Negative. On pouvait saluer l’audace d’un nouveau revirement et d’une musique qui refuse toujours autant de s’offrir au tout-venant. Oui mais. Mais ces saturations à...

Lire la suite
Low – HEY WHAT

(Sub Pop, 10 septembre 2021) On est entre nous, soyons honnêtes. J’admire Low pour sa carrière, ce qu’il représente, sa remise en question perpétuelle. Mais je suis de ceux – finalement minoritaires – qui ont été déçus par Double Negative. On pouvait saluer l’audace...

Lire la suite

Don’t Ask Don’t Tell de Come réédité le 22 octobre. Toutes les infos

Don’t Ask Don’t Tell de Come réédité le 22 octobre. Toutes les infos

© Mark C Don’t Ask Don’t Tell, le deuxième album de Come, fabuleux groupe 90s de Thalia Zedek et Chris Brokaw (avec Sean O’Brien et Arthur Johnson), sera réédité le 22 octobre prochain chez Fire Records. L’album sortira en double vinyle et double CD. Le deuxième vinyle/cd intitulé Wrong Sides contiendra des B-sides et morceaux inédits (cf tracklist ci-dessous). De nouvelles photos et des liner notes du groupe seront dans le...

Lire la suite
Don’t Ask Don’t Tell de Come réédité le 22 octobre. Toutes les infos

© Mark C Don’t Ask Don’t Tell, le deuxième album de Come, fabuleux groupe 90s de Thalia Zedek et Chris Brokaw (avec Sean O’Brien et Arthur Johnson), sera réédité le 22 octobre prochain chez Fire Records. L’album sortira en double vinyle et double CD. Le deuxième vinyle/cd...

Lire la suite

Thalia Zedek Band – Perfect Vision

Thalia Zedek Band – Perfect Vision

(Thrill Jockey, 27 août 2021) Si j’étais un cancre, je trouverais cette Thalia Zedek prodigieusement agaçante. Non pas qu’elle fasse preuve d’un exécrable manque d’humilité mais sa facilité à décrocher d’excellentes critiques avec une régularité implacable a tout pour faire naitre des jalousies. En tant que chroniqueur, je me situe plutôt dans l’autre camp. Et me voilà tout de même un brin embarrassé d’avoir...

Lire la suite
Thalia Zedek Band – Perfect Vision

(Thrill Jockey, 27 août 2021) Si j’étais un cancre, je trouverais cette Thalia Zedek prodigieusement agaçante. Non pas qu’elle fasse preuve d’un exécrable manque d’humilité mais sa facilité à décrocher d’excellentes critiques avec une régularité implacable a tout pour faire...

Lire la suite

Quicksand – Distant Populations

Quicksand – Distant Populations

(Epitaph, 13 août 2021) À l’exception de Dinosaur Jr, on ne croule pas sous les exemples de groupes parvenant à faire quasiment l’unanimité lorsqu’ils se reforment (et pourtant, les retours réussis sont légions mais, que voulez-vous, la mode du “c’était mieux avant” semble avoir encore de beaux jours devant elle). Avec Interiors, paru fin 2017, le retour de Quicksand, rompant 22 ans de silence discographique,...

Lire la suite
Quicksand – Distant Populations

(Epitaph, 13 août 2021) À l’exception de Dinosaur Jr, on ne croule pas sous les exemples de groupes parvenant à faire quasiment l’unanimité lorsqu’ils se reforment (et pourtant, les retours réussis sont légions mais, que voulez-vous, la mode du “c’était mieux...

Lire la suite

Troy Von Balthazar – Courage, Mon Amour !

Troy Von Balthazar – Courage, Mon Amour !

(Vicious Circle, 20 août 2021) On ne sait pas qui est « son amour » mais du courage, il en faut assurément pour s’attaquer au nouvel album de Troy Von Balthazar qui, comme à son habitude, ne nous ménage guère avec ses chansons d’une tristesse insondable. Ce disque, qui s’ouvre par un morceau du nom d’un (merveilleux) album de Chokebore (« Black Black ») et s’achève par celui (ou presque) de son dernier album solo (« End Crazy ») a évidemment...

Lire la suite
Troy Von Balthazar – Courage, Mon Amour !

(Vicious Circle, 20 août 2021) On ne sait pas qui est « son amour » mais du courage, il en faut assurément pour s’attaquer au nouvel album de Troy Von Balthazar qui, comme à son habitude, ne nous ménage guère avec ses chansons d’une tristesse insondable. Ce disque, qui s’ouvre par un morceau du...

Lire la suite