A Tribe Called Quest – We Got It from Here… Thank You 4 Your Service

Publié par le 10 décembre 2016 dans Chroniques, Incontournables, Toutes les chroniques | 0 commentaire

atcq-we-got-it-from-here-thank-you-for-your-service

(Epic, 2016)

2016 aura été une belle salope.

Elle nous aura pris David Bowie, Phife Dawg, Leonard Cohen, Prince (et à quelques jours près Lemmy mais on était encore en 2015… 2015 aura été un sacré enfoiré aussi. On n’est pas prêt de l’oublier.)

Tous ces grands noms sont partis et, comme un ultime pied de nez, les trois premiers cités nous auront prouvé une fois de plus qu’on les regretterait éternellement avec des albums offerts, dans un dernier soupir, dotés du supplément de classe qui a caractérisé leur carrière.

Pourtant, pour Phife Dawg, ça puait le traquenard à plein nez. Honnêtement, quand un nouvel album de A Tribe Called Quest a été annoncé 18 ans après le dernier, quelques mois seulement après la mort du MC, je l’ai vu d’un œil extrêmement méfiant. Réaction logique, à un détail près : on parle de A Tribe Called Quest là. Et ces gens-là quand ils se mettent au boulot ne savent faire autre chose que pondre des classiques instantanés.

Q Tip avait prévenu en ouverture d’album : ils n’étaient pas venus pour sucrer les fraises, répétant tel un leitmotiv « Gotta make something happen ». Et il a tenu parole. Quelque chose s’est produit, incontestablement.

Lorsqu’on s’enfile l’album en entier (1h quand même) pour la première fois, on perçoit d’emblée l’énorme potentiel de l’objet. On le réécoute pour être sûr de pas avoir déliré et finalement le constat se dessine de façon de plus en plus implacable : ce disque est une tuerie.

Même la présence un brin incongrue d’Elton John sur « Solid Wall Of Sound » (et pas seulement en sample de « Benny And The Jets ») évite largement le fiasco, tant les évolutions du morceau (hyper riche !) sont cohérentes et maîtrisées.

A côté de ça, il y a de pures bombes comme on n’en fait plus, de celles dont la grande majorité des rappeurs actuels courent après toute leur carrière. De celles qu’A Tribe Called Quest a l’habitude d’aligner comme des perles (« We The People », « Kids » avec Andre 3000 d’Outkast qui sans surprise est parfaitement à sa place, « Dis Generation », « Ego », on pourrait tous les citer…).

Quel bonheur d’entendre une dernière fois la verve de Phife Dawg, entouré de ses acolytes de toujours (y compris Jarodi White, signant un retour remarqué au sein de sa formation d’origine). Et quelle chance qu’ils s’expriment sur une production aussi aboutie, d’une variété impressionnante. Rien à voir avec la chance toutefois, mais plutôt avec le talent de Q Tip et de Blair Wells (épaulés notamment par Kanye West, qui, sans en faire des caisses – ça change – nous a dégoté un sacré sample de violoncelle de derrière les fagots).

La touche jazzy est comme toujours omniprésente, le groove irrésistible, on s’autorise même un petit skank reggae sur « Black Spasmodic ». Et devinez quoi ? Encore un coup ça fonctionne à merveille. Du rap qui ne heurte pas, du rap qui chatouille les zygomatiques. Du rap qui sample « Halleluhwah » de Can (cette classe…) et invite Jack White sur 3 morceaux. Du rap qui rend triste aussi un peu quand, sur « Lost Somebody » et « The Donald » il s’agit de rendre hommage à Phife Dawg. Car oui le Donald en question désigne bien Phife, et non le gros beauf de service qui ne cesse de squatter l’actualité outre atlantique. Et un certain Busta Rhymes participe à l’hommage, rappelant aussi que quand il est entouré de gens aussi talentueux, il peut envoyer du très lourd. Des hommages très réussis qui font chaud au cœur. Gageons que Phife s’est trouvé de bons compagnons de jeu là-haut. Il a peut-être même joué « Can I Kick It ? » avec Lou Reed, qui sait…

Mais trêve de fantasmes, on est dans le réel et cette fois il semblerait que ce soit bien fini, on n’aura plus jamais de A Tribe Called Quest à se mettre sous la dent, alors on songe à ce titre d’album parfaitement choisi : Thank You 4 Your Service.

JL

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :