David Bowie – Ziggy Stardust

Publié par le 3 septembre 2017 dans Chroniques, Incontournables, Notre Sélection, Toutes les chroniques | 0 commentaire

(RCA, 1972)

Que dire sur ce disque qui n’ait pas déjà été dit ? Absolument rien, je pense. Alors on va faire simple. Soit vous connaissez déjà le disque par cœur et vous collectionnez avidement les avis sur celui-ci, dans ce cas vous pouvez limite passer votre chemin et en profiter pour l’écouter une fois de plus. Soit vous ne connaissez pas le disque, et je ne peux que vous conseiller d’aller l’écouter, vous pouvez donc passer aussi votre chemin.

Si vous continuez à lire mon article malgré ça, vous n’avez que ça à faire alors profitons-en pour lister 5 points pour lesquels The Rise And Fall Of Ziggy Stardust And The Spiders From Mars, qui fête ses 45 ans, est le meilleur disque de Bowie, et pas juste pour faire bien dans les classements Rock And Folk :

– Déjà, c’est le premier album où Bowie s’est trouvé musicalement. Les 3 premiers étaient chacun très différents, on sentait le tâtonnement sur Hunky Dory notamment avec des titres comme « Queen Bitch », mais là c’est enfin parti sans temps morts et super cohérent musicalement. Bowie fait partie de ces artistes dont les premiers albums représentent une véritable évolution musicale et pas le summum de leur carrière, et cette évolution arrive à son point d’orgue sur cette période.

– Parce que ce n’est pas un album solo, mais des Spiders From Mars et qu’il représente le point où le groupe a trouvé son alchimie. Vu que Mick Ronson apportera à Bowie ses plus grands plans de guitare, ce n’est pas peu dire.

– C’est un concept album qui est bon dans son ensemble sans jamais être chiant, et c’est assez rare pour être souligné.

– Sous sa démarche artistique, c’est surtout un recueil de morceaux surpuissants, avec une face b quasi-parfaite, une intro (« Five Years ») et un final (« Rock’n Roll Suicide ») magnifiques et des temps faibles (« Soul Love », « It Ain’t Easy » et « Star ») qui pourraient être des temps forts sur tellement d’autres albums.

– Il contient « Moonage Daydream », peut-être le meilleur morceau de Bowie.

Voilà. L’année prochaine, je vous fais à peu près le même article sur Aladdin Sane.

BCG

LIRE LA CHRONIQUE DE STATION TO STATION

LIRE LA CHRONIQUE DE LOW

LIRE LA CHRONIQUE DE THE NEXT DAY

LIRE LA CHRONIQUE DE BLACKSTAR

LIRE LA CHRONIQUE DE L’EXPO « DAVID BOWIE IS »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :