The Lemonheads – Varshons 2

Publié par le 2 mars 2019 dans Chroniques, Notre Sélection, Toutes les chroniques | 0 commentaire

Fire, 8 février 2019

Evan Dando mesure 1m92, il ne serait donc pas aisé de le mettre dans sa poche. Je ne suis pas certain que beaucoup aient émis le souhait de le faire, pourtant il semblerait que le groupe se soit décidé à offrir une solution tout à fait convenable à tous ceux qui souhaiteraient transporter le chanteur-compositeur-guitariste des Lemonheads partout avec eux.

En effet, plus qu’une suite à un album de reprises assez quelconque sorti 10 ans plus tôt, et à l’opposé du best of de reprises jouées depuis de nombreuses années qu’on aurait pu imaginer, Varshons 2 est sans doute ce qui se rapproche le plus d’un prestation live d’Evan Dando à laquelle on aurait retiré tous les titres des Lemonheads : un choix de reprises disparates complètement réappropriées, donc jouées avec une totale cohérence. S’ajoute l’ambiance chaleureuse et intimiste que même le choix de jouer un reggae (“Unfamiliar” des GiveGoods) ne vient pas gâcher. Du punk de “TAQN” (The Eyes) à la country de “Take It Easy” (Eagles) en passant par la pop-folk lumineuse de “Round Here” (Florida Georgia Line), la mélancolie électrique de “Straight To You” (Nick Cave & The Bad Seeds) et “Abandoned” (Lucinda Williams) ou celle acoustique de “Speed Of The Sound Of Loneliness” (John Prine), ce recueil de morceaux est peut-être aussi efficace pour explorer l’univers musical des Lemonheads qu’un nouvel album. On ne cracherait pas sur un nouvel album s’il est de cette qualité ou de celle du dernier en date, ceci dit.

En conclusion, un disque qui restera certainement confidentiel, qui ne révolutionnera rien, mais totalement honnête et sincère, et qui offre un vrai plaisir d’écoute pour ceux qui apprécieraient la musique d’Evan Dando et des Lemonheads. Vu que c’est mon cas, je suis parfaitement conquis.

PS : Je vous conseille vivement, si vous êtes dans mon cas, ou simplement curieux, d’aller vérifier ce que vaut le groupe sur scène ce dimanche 10 mars au Gibus Café.

Blackcondorguy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :