Birth Of Joy + Wonderflu + The Blind Suns : nos 5 ans en photos

Birth Of Joy + Wonderflu + The Blind Suns : nos 5 ans en photos

On ne pouvait pas rêver mieux. Ce fut une grande fête, le public était au rendez-vous, d’abord très enthousiaste puis littéralement déchainé. Les trois groupes, très complémentaires, ont chacun excellé à leur manière. La grâce et les mélodies sucrées de The Blind Suns, la nonchalance et l’énergie de Wonderflu puis la puissance dévastatrice de Birth Of Joy. Petit Bain s’en souviendra. Nous aussi. Nous n’oublierons jamais. Pour immortaliser cette soirée, en voici les plus beaux clichés signés Alain Dutertre.       LIRE L’INTERVIEW DE WONDERFLU LIRE L’INTERVIEW DE BIRTH OF...

Lire la suite

Ils nous souhaitent un joyeux anniversaire…

Ils nous souhaitent un joyeux anniversaire…

  Comme vous le savez sans doute, on fête nos 5 ans en grande pompe vendredi 10 novembre à Petit Bain (Paris) avec Birth Of Joy, Wonderflu et The Blind Suns (tu peux même acheter ta place ici). Comme c’est pas tous les jours notre anniversaire et qu’on ne pouvait pas inviter tout le monde à notre petite sauterie, on a demandé – un peu à l’arrache pour ne pas changer nos bonnes vieilles méthodes – à quelques groupes ou artistes qu’on apprécie, qui ont compté dans la courte et belle histoire d’Exitmusik (ou Exit Musik ou ExitMusik, c’est un peu selon l’humeur) d’enregistrer un petit message à notre attention. Et certains ont été pour le moins inspirés… Merci à tous ceux qui se sont prêtés au jeu, merci à vous qui nous lisez depuis le début (ou depuis une semaine), on espère vous voir nombreux vendredi pour fêter ça dans la joie et les gouttes de sueur ! Et remettre ça dans 5 ans !  ...

Lire la suite

Concours 5 ans Exit Musik : Birth Of Joy + Wonderflu + The Blind Suns

Concours 5 ans Exit Musik : Birth Of Joy + Wonderflu + The Blind Suns

Dans une semaine se tiendra notre folle soirée à Petit Bain (Paris) avec l’affiche que le monde entier nous envie : Birth Of Joy + Wonderflu + The Blind Suns. On a hâte d’y être et on espère vous y voir trèèès nombreux. Pour ceux qui rêvent d’y participer mais préfèrent garder leurs sousous pour se payer des binouzes, tentez votre chance avec notre concours. Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le post Facebook associé (ici), taggez en commentaire la personne avec qui vous aimeriez aller et partagez le post. Les heureux gagnants seront informés mardi 7 novembre. L’event FB La billetterie (si vous retrouvez des ronds dans la poche arrière de votre...

Lire la suite

5 ans d’Exit Musik – Birth Of Joy, Wonderflu, The Blind Suns le 10 novembre au Petit Bain !

5 ans d’Exit Musik – Birth Of Joy, Wonderflu, The Blind Suns le 10 novembre au Petit Bain !

  Putain 5 ans ! 5 ans qu’on s’est lancé dans cette drôle d’aventure, juste pour le fun et sans la moindre idée de comment ça pourrait évoluer. Aujourd’hui on peut le dire : ça valait le coup. On s’amuse toujours autant à parler musique avec passion, entre mauvaise foi assumée et cris d’amour déraisonnés. Et si ça se trouve, on sera encore là dans 10 ans… En attendant, pour fêter cette première étape importante, on a pensé se faire une petite sauterie dans une de nos salles parisiennes préférées, avec la fine fleur de l’indie rock français et des bataves qui, parait-il, se débrouillent pas trop mal sur scène…   Vendredi 10 novembre au Petit Bain… Exit Musik fête ses 5 ans !   Birth Of Joy (NL)   En 2005, les Birth of Joy ont gobé une pilule datée approximativement de la fin des 60s-début 70s et ne sont jamais vraiment redescendus. Héritiers des Doors pour le côté blues psychédélique (et pour la formation guitare/orgue/batterie), ils cultivent également le goût pour les éruptions sauvages plutôt familières du garage et du punk. Un an après l’acclamé Get Well, les Birth Of Joy nous font l’honneur d’une date unique à Paris en 2017, et on n’est pas peu fier de les avoir. Gare au mal de mer, la péniche du Petit Bain va sérieusement tanguer !   Wonderflu (FR) Leur venue s’imposait comme une évidence. Voilà un groupe qu’on a découvert peu de temps après les débuts d’Exit Musik, qui nous a accordé l’une de nos premières interviews, et qu’on n’a jamais perdu de vue depuis. On a bien fait puisqu’après avoir empilé les EP, ils viennent de sortir cette année un copieux premier album de 30 titres, se payant même le luxe d’y inviter Troy Von Balthazar. TvB qui se sent comme un poisson dans l’eau aux côtés d’un groupe perpétuant avec talent la tradition des grandes formations indie rock. Comme au temps béni des années 90.   The Blind Suns (FR) Adoubés par Clive Martin (The Cure, Nick Cave, Queen…) qui a produit leur dernier EP, programmés au SXSW d’Austin, qualifiés par Jim Rose (du Jim Rose Circus) de « Jesus & Mary Chain avec un vagin », la dream pop éthérée aux accents shoegaze des angevins ne laisse personne insensible. Un sens de la mélodie raffinée, un amour pour la saturation et, plus surprenant, une légèreté très surf music (qui, pour le coup, évoque plutôt Allah-Las), voilà de quoi nous apporter à coup sûr le soleil en plein mois de novembre.     Billetterie : Weezevent / Digitick Evènement Facebook Teaser vidéo (by Alain Dutertre) : Venez, ça va être le pied bordel !...

Lire la suite

Wonderflu – Wonderflu

Wonderflu – Wonderflu

Depuis ses débuts, il y a 10 ans, Wonderflu fait ses trucs dans son coin, comme ça lui chante. Généralement un groupe met toutes ses forces pour sortir le plus tôt possible un premier album et capitaliser dessus, les parisiens, eux, ont préféré sortir… 6 EP avant (dont un double qui aurait très bien pu faire office d’album mais non, il ne fallait surtout pas le considérer comme tel). Et quand le grand jour arrive, plutôt que de sortir un bête album, ils nous sortent un gros double de bourrin. Un menu double best of gavé à ras bord de 30 titres. 1h15 dans nos petites quenottes. Avouons-le, au départ on s’est dit « bon ils sont gentils ils ont foutu dedans 12 démos rafistolées qui trainaient au fond d’un tiroir (les fameux Bastard Tracks), rajouté 4, 5 nouvelles compos (destinées initialement à l’EP annuel), une belle pochette signée Halfbob et roulez nénesse : opération marketing bien ficelée ». Sauf que non, ça ne tient pas. Déjà Wonderflu et le marketing ça fait 12. Tu veux leur acheter un cd, tu repars avec 5 et des autocollants à distribuer à toute ta famille. Pour le même prix. Et puis, si vous savez un peu compter vous noterez que 12+4 ou 5, on est encore loin des 30 morceaux. Non ces 30 morceaux, ils se sont enfermés pendant de longues semaines pour les pondre. Ça devait sentir le phoque, il devait y avoir de la Kro renversée aux quatre coins du studio, ils ont dû partager quelques fous rires et engueulades mais au final ils les ont chié leurs 30 morceaux. Certains d’entre eux retiennent immédiatement l’attention, d’autres s’imposent au fil des écoutes, en tout cas nulle trace de remplissage. Le seul défaut qu’on pourrait trouver à ce disque est d’être un foutoir sans nom. Ça, c’est indéniable. Mais c’est aussi ce qui fait son charme. Au rayon des réjouissances, un « Yodel » so Nirvano-Pixien, les ultra efficaces « Turbulence », « Goods » ou « Accelerate » qu’on te met au défi de ne pas chanter à tue tête au bout d’une demi écoute, des mignardises folk lo-fi (« Is It Real? », « Matter Of Choice », « Driving No More »), des rasades punky/grungy (« Recently Seen », « Tease You »), des sifflotements et du banjo à rendre jaloux les Minutemen (« Barbecue »), une chanson pour saloon (« Are You Right? »)… La tourmentée « Second Floor », bardée d’effets et flanquée d’un motif de gratte qui vous colle aux basques. Sans oublier une « Radio Edit » qui démarre comme un bon vieux tube habituellement torché en 2’30 chrono et qui finalement fait un peu ce qu’elle veut, et après bien des soubresauts s’offre un break basse-batterie qui nous renvoie à l’âge béni où Kim Deal avait encore les faveurs de Frank Black. Et cette petite...

Lire la suite