Nine Inch Nails – Add Violence EP

Nine Inch Nails – Add Violence EP

Alors qu’il avait mis en sommeil pendant quelques temps l’entité Nine Inch Nails, préférant s’adonner aux plaisirs moins exposés de la bande originale avec son ami Atticus Ross (ou même avec Mogwai sur le documentaire de Di Caprio, Avant le déluge), Trent Reznor a depuis la fin de l’année dernière décidé de donner une suite à la carrière de son groupe mythique. Une nouvelle enthousiasmante pour un résultat bien mitigé. L’EP Not The Actual Events renouait avec des chansons certes plus torturées que sur Hesitation Marks mais oubliait de nous inviter dans son univers. Il n’y avait rien de foncièrement mauvais là-dedans, mais trop peu qui nous incitait à la réécoute, le tout demeurant très impénétrable. Add Violence étant annoncé comme la deuxième partie d’une trilogie (bouclée en principe à la fin de l’année) on était en droit de nourrir des inquiétudes légitimes. Atticus Ross est toujours de la partie et on peut aisément l’imaginer en partie responsable de ces chansons qui oublient d’en être, lui le tisseur d’ambiances, dont la musique est davantage faite pour accompagner des images. Le premier morceau de cet EP balaie d’entrée de jeu cet état de fait. « Less Than » ressemble à du pur NIN : synthé tapageur, guitares en arrière-plan avant de reprendre leurs droits sur un refrain destiné à être scandé (un peu trop peut-être). Indéniablement efficace, ce single pêche toutefois par son manque d’audace tant il sonne comme du « vieux NIN ». Mais du vieux NIN plutôt bien foutu est toujours mieux à prendre que du faux NIN. « The Lovers », lente complainte de Trent sur fond de bidouillages synthétiques, fait retomber notre niveau d’excitation. Rien d’infamant mais il ne s’y passe pas grand chose. La vraie perle de cet EP, et sans doute le meilleur morceau depuis quelques temps, se nomme « This Isn’t The Place ». Un décor qui se plante lentement mais sûrement, un univers captivant et la voix de Reznor, délicate et touchante. De la belle ouvrage, vraiment. Un morceau qui porte bien son nom puisqu’il aurait très bien pu figurer sur The Fragile par exemple, où il n’aurait pas dépareillé et aurait été bien mieux accompagné. A côté de ça, « Not Anymore » renoue avec un univers indus mais ressemble à du « vite écrit, vite plié », quand « The Background World » parait tout aussi paresseux et dérive sur un final bruitiste de près de 7 minutes parfaitement inutile. Moins avare en mélodie que le trop rustre Not The Actual Events, Add Violence ajoute surtout un peu d’intérêt à ce Nine Inch Nails qui se cherche encore mais qu’on finira peut-être par retrouver totalement sur le troisième EP....

Lire la suite

Deux nouveaux EP à venir pour Nine Inch Nails

Deux nouveaux EP à venir pour Nine Inch Nails

Après la sortie surprise de l’EP (guère transcendant) Not The Actual Events en fin d’année dernière, nous venons d’apprendre de la plume de Trent Reznor himself (via un email à ses fans) que deux autres EP de Nine Inch Nails devraient voir le jour prochainement, formant ainsi une trilogie. D’après ses dires, ces trois disques sortiront avec 6 à 8 mois d’intervalle et le prochain précédera la tournée de NIN qui débute le 23 juillet. Gageons que l’ami Trent a gardé le meilleur pour les deux volumes qui arrivent… JL On se réécoute un extrait de Not The Actual...

Lire la suite

Nine Inch Nails – Not The Actual Events EP

Nine Inch Nails – Not The Actual Events EP

On ne va pas faire la fine bouche, une nouvelle sortie de Nine Inch Nails est toujours guettée du coin de l’oeil, même s’il est plus méfiant qu’avant. En résumé, depuis que Reznor n’est plus dépressif, ses disques sont plus déprimants. Alors OK, Hesitation Marks n’était pas franchement folichon. OK, on comprend mieux avec le recul pourquoi The Slip n’est jamais sorti en version physique. OK, With Teeth avait ses hauts et ses bas (je vous les fais pas tous, hein…). Mais ça reste Nine Inch Nails, pas Trent Reznor qui fait mumuse à pondre des ambiances pour les réalisateurs de films à gros budget histoire de récupérer un grammy award. Non Nine Inch Nails, c’est Trent Reznor et ses compositions indus, bruitistes, torturées (normalement). Donc d’office on est curieux et impatient. Le premier constat à propos de ce Not The Actual Events, c’est qu’il est rude. Pas franchement accessible dès les premières écoutes. Le bougre rebute. Ce qui aurait plutôt tendance à réjouir de prime abord, en se disant que ce disque recèle de bien des secrets difficiles à percer. Mais finalement non, si ce disque n’est pas très accessible c’est avant tout parce qu’il est pauvre en mélodies. Et ça, le nombre d’écoutes n’y change rien. Là où Hesitation Marks pêchait par son aspect trop lisse (un comble pour NIN), celui-ci serait presque trop rugueux. Les angles sont biscornus, l’atmosphère est étouffante, saturée, il y a clairement une volonté de revenir aux bases qui ont fait les plus beaux jours de Nine Inch Nails. Mais le dosage est un poil déséquilibré ; « The Idea Of You » (qui sous le torrent de décibels final reprend les notes au synthé de « Closer ») et « Burning Bright (Field On Fire) », tout en violence contenue, au lieu de s’imposer comme de nouveaux monuments, se contentent de n’être que des démonstrations bruitistes, sans grand intérêt. Pour le plaisir d’écoute, on repassera. Dommage parce qu’un riff vorace comme celui de « Burning Bright » avait un méchant potentiel. « Dear World, » (et ses bleeps électro façon Pretty Hate Machine modernisé) et « She’s Gone Away » sauvent la mise en n’oubliant pas de rester des chansons. Mais le bilan est malheureusement un peu maigre. On peut néanmoins nourrir des espoirs avec cet EP qui se rapproche davantage dans son atmosphère, sa saleté de la période dorée du groupe. Reste à espérer que Reznor ait encore sous la caboche suffisamment de créativité, d’inspiration pour nous sortir de nouveau un disque pouvant se mesurer sans rougir aux monstres d’antan. JL...

Lire la suite

Nine Inch Nails : un nouvel EP d’ici la fin de l’année + réédition de The Fragile !

Nine Inch Nails : un nouvel EP d’ici la fin de l’année + réédition de The Fragile !

Cette année le père Noël se nomme Trent Reznor. Le bonhomme vient d’annoncer un nouvel EP de Nine Inch Nails pour les fêtes. Not The Actual Events sera disponible sur le site de NIN le 23 décembre. L’album a été composé en compagnie de son acolyte privilégié du moment, Atticus Ross, déjà à ses côtés sur plusieurs BO (The Social Network, Girl With A Dragon Tattoo, Gone Girl…). Il fera suite au décevant Hesitation Marks, sorti en 2013. Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, ceux qui ne jurent que par les premiers albums seront tout aussi gâtés. En effet, le monumental double album The Fragile sera enfin réédité dans une version luxueuse (le prix allant de pair sans doute) de 4 vinyles, avec pas moins de… 37 morceaux bonus ! L’indispensable EP Broken ainsi que The Downward Spiral seront également réédités avec un « souci du détail démentiel » dixit l’intéressé. Quand on connaît le perfectionnisme du père Reznor, on se dit qu’il n’y a pas vraiment de souci à se faire…...

Lire la suite