Nouvel album de Mark Lanegan avec Duke Garwood en avril

Nouvel album de Mark Lanegan avec Duke Garwood en avril

  Duke Garwood nous en avait parlé il y a deux ans mais ne voyant rien venir on n’y croyait plus trop. Et bien si, cette fois c’est Mark Lanegan himself qui nous l’a confirmé dans une interview à paraître très bientôt sur nos pages : il y aura bel et bien un nouvel album issu de leur collaboration ! Le successeur de l’excellent Black Pudding verra le jour en avril et se nommera With Animals. Mark Lanegan est ravi de ce nouveau disque, enregistré en seulement trois semaines, qui comportera « beaucoup de synthés mais aussi des morceaux plus traditionnels de guitare acoustique« . L’ancien leader des Screaming Trees ne tarit pas d’éloges sur son comparse, « l’un des meilleurs songwriters au monde« , malheureusement bien méconnu au regard de son talent. On a hâte de jeter une oreille sur ce nouvel album ! JL LIRE L’INTERVIEW DE DUKE GARWOOD LIRE LA CHRONIQUE DE MARK LANEGAN BAND – GARGOYLE LIRE LA CHRONIQUE DE MARK LANEGAN BAND – BLUES FUNERAL LIRE LA CHRONIQUE DE MARK LANEGAN BAND – PHANTOM RADIO LIRE LA CHRONIQUE DE MARK LANEGAN BAND –...

Lire la suite

Queens Of The Stone Age – Songs For The Deaf

Queens Of The Stone Age – Songs For The Deaf

Bon allez, assez ricané avec le pathétique dernier album de Queens Of The Stone Age où Josh Homme s’est pris pour un chanteur rnb. Ne nous attardons pas non plus sur son prédécesseur …Like Clockwork où il se prenait pour Elton John (il l’avait même invité !) mais séduisait quand même grâce à la qualité de sa plume, de sa voix et de son groove. Revenons à la base, la sève, le nec plus ultra : ce qui fait que QOTSA est devenu QOTSA, c’est à dire, n’ayons pas peur des mots, le plus grand groupe de rock du 21e siècle. Déjà Josh Homme la jouait collectif à l’époque et il avait bien raison vu l’escouade de luxe qu’il se trimballait. Pour rappel, pour ceux qui reviennent d’un voyage sur mars, le garçon avait ni plus ni moins Nick Oliveri et Mark Lanegan à ses côtés. Et tel un PSG blindé de dollars qataris, il avait choisi de se renforcer davantage encore avec son Neymar à lui, répondant au doux nom de Dave Grohl. Rien de tel pour dynamiter les défenses. Et pourtant contrairement à ces tocards du PSG, QOTSA avait une âme et déjà un talent fou avant de gagner au loto. Il avait pondu un premier album éponyme faisant idéalement le lien avec l’après-Kyuss et le déluge à venir. Et il avait mis à genoux tous ceux qui s’étaient frottés au monumental Rated R. De la « pop » violente, planante, galvanisante, de la pop non pas à chanter sous la douche mais à hurler entre potes tellement que ça fait du bien. Tellement que c’est bon. Alors pourquoi je vous parle de Songs For The Deaf me direz-vous ? Parce qu’il a 15 ans. Et nous, chez Exit Musik on est un peu cons, quand un disque qui nous branche fête son anniv, on dégaine la plume. Cette précision inutile étant faite, on a beau dire, on a beau faire : Songs For The Deaf est quand même un putain d’album. Songs For The Deaf est un peu (TOUTES PROPORTIONS GARDÉES) à Queens Of The Stone Age ce que Nevermind est à Nirvana (vous le dites quand je vous soule avec mes comparaisons foireuses, hein ?) : le disque qui les propulse dans une nouvelle dimension, qui ringardise les autres productions rock de son époque, le disque blindé de tubes qu’on a tous entendus 400 fois (400 000 pour Nevermind), le disque pour lequel on aime bien prendre notre air snob et hautain parce qu’il est devenu trop convenu de l’aimer. Mais surtout le disque que quand tu le remets sur ta platine, tu kiffes ta race. Et c’est quand même ça qui compte, au final. Parce que...

Lire la suite

Mark Lanegan Band – Gargoyle

Mark Lanegan Band – Gargoyle

La force d’un grand cuisinier, c’est de pouvoir vous faire aimer des aliments que vous détestez. Alors certes, je n’ai aucune idée des compétences culinaires de Mark Lanegan, mais sur le principe, il nous prouve que c’est un grand cuisinier. Et pourtant, ce n’était pas gagné ! Rappelez-vous, ces dernières années, il nous avait quand même proposé un second album de reprises assez plat, où il prenait plaisir à revisiter des classiques de variété américaine, et le disque le plus mitigé de sa carrière, le très moyen Phantom Radio. Pour un artiste dont la carrière de plus de 20 ans était un quasi sans faute, enchainer deux albums au mieux passables, ça sentait le sapin. Quand les communiqués de presse annonçaient une poursuite sans compromis du virage électronique entrepris depuis Blues Funeral, j’avoue que j’étais prêt à baisser les bras. C’était oublier que si Lanegan a connu une carrière aussi longue et fructueuse en termes de créativité et de coopération, ce n’est pas que grâce à sa voix rocailleuse. Et que quand elle a des compositions à sa hauteur, cette fameuse voix rocailleuse atteint facilement la grâce. Me voilà donc face à Gargoyle, disque que contrairement à d’habitude, je prends assez facilement comme un tout, une balade dans des contrées qui ne me sont certes pas familières (vous saurez que la musique électronique, a fortiori d’influence 80s, m’est plutôt antipathique), mais que le charisme et la maitrise du guide me rend particulièrement immersive. Alors, si rien ne se détache aussi fortement que les tubes de Blues Funeral, encore que « Emperor » est sidérant par son atmosphère presque joyeuse, et que des titres comme « Sister » ou « Goodbye To Beauty » sont magnifiques, on plonge facilement dans cet album pour peu qu’on apprécie Lanegan, et on a une forte envie de se le réécouter. Pas facile de convertir des personnes aussi têtues et réfractaires que moi avec un virage musical qui a tout pour leur déplaire, et rien que pour ça Gargoyle mérite largement d’être écouté. Chapeau bas !...

Lire la suite

Un nouvel album pour Mark Lanegan. Extrait en écoute

Un nouvel album pour Mark Lanegan. Extrait en écoute

Le 28 avril prochain, Mark Lanegan sortira (sous le nom de Mark Lanegan Band) son 10e album, Gargoyle, chez Heavenly Recordings. Exception faite de l’album de démos exhumées Houston Publishing Demos 2002, il s’agira de sa première sortie studio depuis le quelque peu décevant Phantom Radio paru il y a trois ans. L’ancien leader des Screaming Trees a invité à la fête quelques partenaires de longue date, et non des moindres : Josh Homme (Queens Of The Stone Age), Greg Dulli (Afghan Whigs) et le multi instrumentiste Duke Garwood, co-auteur avec lui de l’excellent Black Pudding (2013). « Nocturne », premier extrait de l’album, est en écoute ci-dessous. Voici en outre la pochette du disque ainsi que (chose toujours passionnante) son tracklisting : 1/ Deaths Head Tattoo 2/ Nocturne 3/ Blue Blue Sea 4/ Beehive 5/ Sister 6/ Emperor 7/ Goodbye To Beauty 8/ Drunk On Destruction 9/ First Day Of Winter 10/ Old Swan     JL...

Lire la suite

Iggy Pop dans un film barge au casting rock 5 étoiles

Iggy Pop dans un film barge au casting rock 5 étoiles

« Le film muet le plus bruyant de la planète » c’est ainsi que se présente Gutterdämmerung dont le casting fait effectivement déjà grand bruit. Et il y a de quoi. Jugez plutôt : Iggy Pop, Grace Jones, Henry Rollins, Josh Homme, Mark Lanegan, Slash, Jesse Hughes (Eagles Of Death Metal)… Au vu de la bande-annonce le film ne devrait pas être totalement muet, mais sera à n’en pas douter très musical (on ne s’en plaindra pas). L’iguane incarnera un ange punk nommé Vicious, envoyé sur Terre pour tester l’humanité et mettre le feu au monde. Tout un programme. Au-delà du film, plusieurs représentations sont prévues « à la tradition des films classiques du Hollywood des années 1920 » comme il est indiqué sur le site internet du film. « Le film est majoritairement silencieux, mais au lieux d’un seul piano pour accompagnement, un groupe de rock exprimera ses émotions en action tandis que des effets spéciaux du film prendront vie au sein du public ». Début des hostilités le 12 novembre à Londres....

Lire la suite