Dans le bac d’occaz #31 : Guns N’ Roses, Passi, Modest Mouse

Dans le bac d’occaz #31 : Guns N’ Roses, Passi, Modest Mouse

Cher Lecteur*, J’ai pris la décision d’arrêter le bac d’occaz. Ce n’est pas juste pour le plaisir sadique de te priver d’une chouette rubrique, il reste plein de chroniques sur Exitmusik et d’autres continueront certainement à sortir si Jonathan Lopez n’est pas trop alpagué par ses missions de pigiste chez New Noise. Cependant, je dois me rendre à l’évidence : cette rubrique ne pouvait durer qu’un temps. Il faut avoir une liste sans cesse renouvelable d’albums à explorer, la motivation et le temps à y consacrer pour que celle-ci reste intéressante (on l’espère). Malheureusement, je n’ai plus tout ça. Voilà le moment émotion où je vais vous dire combien j’ai apprécié d’écrire cette rubrique mois après mois et si toutes les écoutes n’ont pas été des plaisirs, loin de là, je suis très content des découvertes et surtout de cette expérience qui m’aura bien occupé le temps qu’elle a duré. Je recommande à tout le monde d’en faire de même et de se réserver occasionnellement un temps d’écoute pour des albums que vous avez toujours délaissé, c’est enrichissant. Ne serait-ce que pour pouvoir confirmer tout le mal qu’on pense de certains artistes. Mais ne pleure pas (ou ne te réjouis pas) trop vite. J’arrête le bac d’occaz, c’est certain, mais pas avant d’avoir fait un sort aux dernières recommandations des lecteurs du webzine. Et pour pouvoir boucler toutes celles qui me semblaient pertinentes, je vais faire 2 éditions pour les années qui me restent (les années en 7 et en 8) et caser toutes les propositions qui restent sur l’année prochaine. Dans l’absolu, on peut dire que la rubrique a quelques mois de sursis avant de s’arrêter complètement. Voici donc la première partie des années en 7. Merci à tous ceux qui ont lu cette rubrique pendant les 3 années de son existence, régulièrement ou non. C’était sympa. *je pars du principe que je n’ai qu’un lecteur, je ne dois pas être si éloigné de la vérité.   Dans le bac d’occaz #31 : suggestions pour les années en 7     Guns N’ Roses – Appetite For Destruction (1987) : suggéré par Rémi Rapaic Cher Rémi, Je voudrais te raconter une histoire. C’est l’histoire d’un punk qui s’appelle Duff et qui rêve de vivre de sa musique. Pas de bol pour lui, Duff habite à Seattle, autant dire le trou du cul du monde musical. Du coup, Duff déménage à Los Angeles et s’acoquine avec des rockers du coin, dont un qui s’appelle Axl parce qu’il est dyslexique. Comme le punk, ça ne fait pas vendre, ils décident de faire du hard-fm 80s ; ça tombe bien, c’est les années 80, ils ont un guitariste qui branle son manche...

Lire la suite

Dans le bac d’occaz #30 : The Smiths, The Hellacopters, Liars

Dans le bac d’occaz #30 : The Smiths, The Hellacopters, Liars

Chaque mois BCG plonge pour vous dans le bac d’occaz en écoutant des albums indispensables selon des amis mélomanes et/ou des lecteurs d’Exitmusik. 30 ans (de 1977 à 2006), 30 disques. Chaque mois 3 albums de cette liste, écoutés au moins une fois par semaine. Les albums sont regroupés par le dernier nombre de leur année de sortie (1986-1996-2006, 1977-1987-1997, 1978-1988-1998, et ainsi de suite).* Dans le bac d’occaz #30 :les années en 6   C’est les vacances, mais j’ai quand même envoyé mes cartes postales pour le bac d’occaz !   The Smiths – The Queen Is Dead (1986) : suggéré par mon cerveau malade Cher moi-même, Je sais ce que c’est dur d’être seul à la maison et de travailler pendant que tout le monde est en vacances, on se met à divaguer complètement. Je sais aussi que ça partait d’une bonne intention, du genre “tu auras peut-être une illumination, ça t’aidera à être ouvert d’esprit“, mais un disque des Smiths, c’est vraiment trop me demander. Si, ça m’a permis de me rendre compte que ce qui coince par-dessus la production 80s et un gros lot de morceaux assez quelconques mélodiquement, c’est la voix de Morrissey. L’horreur absolue qui plombe les quelques titres qui pourtant pourraient être pas mal (“Bigmouth Strikes Again” et “The Boy With The Thorn In His Side” avec son espèce de yodel dégueulasse, par exemple). Tiens, d’ailleurs, J Mascis a fait une reprise de ce dernier morceau excellente, je vais me l’écouter en mangeant une petite entrecôte, histoire de bien faire chier l’autre avec sa voix de chèvre grabataire autant que ça me fait chier de l’écouter chanter.   The Hellacopters – Supershitty To The Max (1996) : suggéré par Happy Friday Chère Happy Friday, Bonne idée de m’envoyer vers des terres scandinaves dans les années 90, on y fait bien la fête et la bière est vraiment pas mal. En revanche, je suis un habitué de Turbonegro, je trouve l’endroit plus joli et l’ambiance meilleure. Sans parler de la musique. Je te conseille plutôt d’aller à Apocalypse Dudes, quand on y est allé c’est difficile de ne pas comparer et de ne pas trouver ça mieux que tout ce qui rentre de près ou de loin dans la catégorie. Mais merci quand même pour le bon plan, la bise et bonne rentrée ! Liars – Drum’s Not Dead (2006) : suggéré par JL Cher JL, Ton camp de vacances pour rockers arty, on y est allé, l’ambiance était insupportable, on s’y faisait chier et il y avait des mecs qui jouaient du djembé toute la nuit sur la plage. La prochaine fois, tes bons plans de vacances, tu te les gardes !...

Lire la suite

Dans le bac d’occaz’ #28 : Prince, Guided By Voices, Arcade Fire

Dans le bac d’occaz’ #28 : Prince, Guided By Voices, Arcade Fire

Chaque mois BCG plonge pour vous dans le bac d’occaz en écoutant des albums indispensables selon des amis mélomanes et/ou des lecteurs d’Exitmusik. 30 ans (de 1977 à 2006), 30 disques. Chaque mois 3 albums de cette liste, écoutés au moins une fois par semaine. Les albums sont regroupés par le dernier nombre de leur année de sortie (1986-1996-2006, 1977-1987-1997, 1978-1988-1998, et ainsi de suite).* Dans le bac d’occaz’ #28 : suggestions pour les années en 4   Prince And The Revolution – Purple Rain (1984) : suggéré par PC Cher PC, Comment dire… je suis un peu partagé. Déjà, je connais évidemment Prince depuis un moment et j’en ai entendu pas mal de titres qui m’ont tous déplu. Ensuite, tu connais mon aversion pour les années 80 et leurs sons synthétiques qui ont très, très mal vieilli. Du coup, je me suis demandé si cette proposition n’était pas un acte sadique de ta part. Ou alors, c’est que ce qu’il y a sur le disque dépasse les frontières du mauvais goût pour arriver à faire quelque chose de génial avec plein de choses que je n’aime pas. Difficile de savoir à quoi m’attendre. Au final, donc, je suis un peu partagé. En fait, il y a un peu des deux, dessus. On y trouve à foison de synthés dégueux et de plan archi clichés de l’époque et ce dès l’ouverture du disque. Mais en même temps, les morceaux sont globalement plutôt bien foutus et on y trouve souvent au minimum une mélodie accrocheuse ou un plan intéressant. Il y a même des morceaux que j’apprécie, et pour du Prince, c’est assez exceptionnel. D’une part, donc, c’est la première fois que j’écoute un truc de Prince et que je ne trouve pas ça éprouvant auditivement. D’autre part, il y a quand même les aspects 80s qui viennent plomber mon délire, et la face B du disque me laisse assez froid (les trois compos avant “Purple Rain” se mélangent un peu dans ma tête, et cette dernière est quand même un summum de mièvrerie power ballad). Je pourrais presque dire que c’est une belle surprise, mais disons que c’est déjà une surprise pas trop moche.   Guided By Voices – Bee Thousand (1994) : suggéré par Santiago de Wonderflu Cher Santiago, Comme toujours, sauf la fois où tu m’as conseillé du Iron Maiden, tu sais trouver des choses qui me plaisent. Pourquoi n’avais-je jamais écouté Guided By Voices avec attention avant alors qu’ils ont été repris par les Breeders et que le backing band de Robert Pollard compose Cobra Verde et donc la moitié de Sweet Apple, trois groupes pour qui j’ai beaucoup d’affection ? Je crois que ce qui...

Lire la suite

Dans le bac d’occaz’ #26 : Kate Bush, Polvo, Dead Pop Club

Dans le bac d’occaz’ #26 : Kate Bush, Polvo, Dead Pop Club

Chaque mois BCG plonge pour vous dans le bac d’occaz en écoutant des albums indispensables selon des amis mélomanes et/ou des lecteurs d’Exitmusik. 30 ans (de 1977 à 2006), 30 disques. Chaque mois 3 albums de cette liste, écoutés au moins une fois par semaine. Les albums sont regroupés par le dernier nombre de leur année de sortie (1986-1996-2006, 1977-1987-1997, 1978-1988-1998, et ainsi de suite).* Dans le bac d’occaz’ #26 :suggestions pour les années en 2 Kate Bush – The Dreaming (1982) : suggéré par Pab Cher Pab, Je ne sais pas si je dois te remercier ou te faire des reproches. Sur le principe, je n’ai rien contre Kate Bush hormis qu’elle a sévi dans les années 80 et que sa bonne naissance ainsi que les relations de sa famille ont donné un coup de pouce certain à sa carrière ; j’avoue même que les quelques morceaux que je connais d’elle me sont plutôt sympathiques, avec ce petit second degré que je peux ressentir en écoutant Billy Idol, par exemple. Au-delà de la sympathie que je peux ressentir pour “Wuthering Heights” ou “Babushka”, je n’avais pas spécialement envie d’aller écouter un disque entier de Kate et je ne suis pas sûr que l’écoute de The Dreaming me fasse changer d’opinion. Déjà, allons-y pour les compliments : le son n’est pas trop 80s et l’album est musicalement très intéressant. D’accord, madame Bush ne fait pas que dans la pop kitsch (haut-)perchée, elle bosse vraiment sur ses compositions. Le problème, c’est qu’elle fait quand même dans la pop kitsch (haut-)perchée, et que la complexité des morceaux ne rend pas forcément le tout très digeste. Passé la surprise, la reconnaissance de la qualité de composition, on se trouve quand même avec une sorte de Nina Hagen en moins chiante, dont la voix suraigüe est certes rigolote (je ne comprends pas qu’on puisse l’apprécier au premier degré, ceci dit), mais finit par crisper. Quitte à écouter du baroque barré cabaret expérimental musicalement intéressant, je conseillerai plutôt School’s Out ou Welcome To My Nightmare d’Alice Cooper, avec des morceaux qui me plaisent beaucoup plus et une voix plus supportable. Au final, indéniablement une expérience. J’aurais peut-être eu plus de facilité à accrocher à un album plus simplement pop, mais pas sûr que j’aurais tenu la longueur non plus. Je ne sais pas si je dois te remercier ou t’en faire le reproche. Allons, soyons positifs, je vais plutôt te remercier. Polvo – Cor-Crane Secret (1992) – Suggéré par Santiago de Wonderflu Cher Santiago, Après m’avoir désarçonné avec Iron Maiden, tu me permets de rester complètement dans ma zone de confort. C’est super après l’expérience déroutante de Kate Bush. C’est super tout court, d’ailleurs....

Lire la suite

Dans le bac d’occaz’ #24 : Cheap Trick, A Tribe Called Quest, At The Drive-In

Dans le bac d’occaz’ #24 : Cheap Trick, A Tribe Called Quest, At The Drive-In

Chaque mois BCG plonge pour vous dans le bac d’occaz en écoutant des albums indispensables selon des amis mélomanes et/ou des lecteurs d’Exitmusik. 30 ans (de 1977 à 2006), 30 disques. Chaque mois 3 albums de cette liste, écoutés au moins une fois par semaine. Les albums sont regroupés par le dernier nombre de leur année de sortie (1986-1996-2006, 1977-1987-1997, 1978-1988-1998, et ainsi de suite).*   Dans le bac d’occaz’ #24 : les années en 0 (suggestions de lecteurs)       Cheap Trick – All Shook Up (1980) : suggéré par Pierre/La Escoba Cher Pierre, Je ne sais pas si tu connais vraiment mes goûts ou si tu m’a proposé ce disque juste par amour de la power pop. Cheap Trick me faisait de l’ œil depuis longtemps et hormis “Surrender” et “Hello there”, deux excellents tubes, je ne connaissais rien d’eux et attendais une occasion comme celle-ci pour me plonger dans un de leurs disques. Je ne peux pas vraiment dire que je suis déçu, mais un peu mitigé quand même. Il y a certes de bons morceaux là-dessus, et l’on ne tombe jamais dans le mauvais goût hard rock années 80 que l’on aurait pu redouter avec cette immonde pochette. De plus, le côté très glam et sophistiqué des compositions m’évoque une sorte de compromis entre Queen (bof) et Alice Cooper (que j’adore, même si là, ça ressemble plutôt à Welcome To My Nightmare ou School’s Out qu’à Love It To Death). Dans l’ensemble, donc, ça me va plutôt bien. Ce qui me chagrine un peu, en revanche, c’est que si les morceaux sont plutôt pas mal, il n’y a pas non plus de tube irrésistible comme les deux que j’ai pu citer. Du coup j’ai un peu l’impression de m’être trompé d’album, surtout qu’il semblerait bien que c’est celui où le groupe se décide à expérimenter. Dommage. Si tu peux m’indiquer le disque vers lequel il faut me tourner pour trouver de la tuerie power pop à gogo, je t’en serai très reconnaissant. Merci d’avance.       A Tribe Called Quest – People’s Instinctive Travels And The Paths Of Rhythm (1990) : suggéré par Thebluegoose Cher TheBlueGoose, Si tu lis ne serait-ce que de loin cette rubrique, tu dois savoir que le hip-hop n’y est pas très représenté. Est-ce pour ça que tu m’as proposé ce disque ? Il est vrai que je ne suis pas expert en la matière, mais du coup c’est intéressant de varier un peu les styles. Mon manque d’expertise, même s’il ne me permet pas une analyse détaillée, m’offre la possibilité d’aborder ce disque de façon assez vierge. Je ne connaissais A Tribe Called Quest que de nom et...

Lire la suite