Sporto Kantès (discographie)

Publié par le 15 novembre 2012 dans Chroniques, Discographies, Incontournables | 0 commentaire

act1Pour tous les amateurs de la série Kaboul Kitchen (excellente soit dit en passant),  passée sur Canal + en début d’année, le son (sinon le nom de Sporto Kantès) n’est pas inconnu. En effet, un de leurs titres « Lee » figurait au générique.

Sporto est également célèbre pour un autre morceau, « Whistle » qui est la bande son depuis plusieurs années des campagnes publicitaires pour certains véhicules d’une grande marque française (dont je tairais le nom). Faut bien vivre. Mais ils ne font pas de la musique pour la pub, ou les séries TV, et en dehors de cette démarche mercantile, que bien d’autres, d’ailleurs (et bien plus célèbres) ont  effectuée avant eux, il faut reconnaître que les Sporto sont des musiciens attachants et doués.

2nd roundCe groupe, de deux musiciens fondateurs/compositeurs, existe depuis 1998. Nicolas Kantorowicz (ex bassiste des Wampas) et Benjamin Sportès (batteur chez les Moonshiners, groupe de rockabilly), ont fait paraître 4 albums depuis leur rencontre musicale.

Leur style marie sonorités électroniques avec de nombreux genres musicaux : rock, reggae, rap. Avec un sérieux penchant pour le déjanté et la recherche du sample qui tue, ou qui fait rire, ou les deux.

Leurs deux premiers albums, Act. 1 (sur lequel figure les excellents « Go », « Party » ou « Buster » ) et 2nd Round (où l’on trouve « Lee » et « Impressed » notamment), sont de vraies réussites et trouvent leur public. Chantés en anglais pour la plupart, les titres sonnent parfaitement, et prennent une autre dimension sur scène.

Après plusieurs années, les Sporto, ne sont plus sur la même longueur d’ondes, et préfèrent se séparer.

3atlastEn 2008, retrouvailles réussies. Les deux potes reviennent en force avec 3 At Last qui comporte quelques perles : « Concrete », « Whistle », ou « Fight » (utilisé également sur la bande son de Kaboul Kitchen). L’album marche fort et la tournée qui s’en suit également. Le groupe donne la pleine mesure des nouveaux titres sur scène, et une nouvelle vigueur à l’ancien répertoire.

Enfin, en début d’année est paru 4, dans la continuité de l’album précédent.
Quelques belles réussites, « The Prince is Dead » qui ouvre le disque, titre très punchy, et très rock. Suit « Fuckin’ Country » carte postale musicale très « fun » aux sonorités africaines, avant de revenir à des territoires musicaux plus familiers. Bricolages sonores sympas (« Goin’ Tonight », « Once Upon a Time »).
Ballades reggae (« Holiday »), collage techno/dance « le visage vert », avec un pont très drôle (« allô M. l’ordinateur »…), rappelant les délires de Philippe Katerine.4

L’ensemble du disque est à l’avenant, chouettes compositions, collage cinématographique. Influences très diverses pour un résultat très visuel. Sporto Kantès n’a pas son pareil pour accoucher de petites histoires qui embarquent les auditeurs à leur bord.

Avec son électro-pop et son mélange de styles musicaux parfaitement maîtrisé, Sporto Kantès est de plus un vrai groupe de scène. Leurs concerts, courts mais intenses, sont des moments de partage et de communion avec leur public. C’est là qu’ils donnent toute la puissance à leur musique, à travers des prestations beaucoup plus rock que sur les disques.

S’ils viennent à passer près de chez vous, n’hésitez surtout pas. Bon concert et plein d’énergie assurés !

El Padre

 

Écoutez « Lee »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :