Sage Francis – Copper Gone (Strange Famous)

Publié par le 20 juin 2014 dans Chroniques | 0 commentaire

sageLe père Francis s’était assagi ces derniers temps, ne donnant plus de nouvelles depuis 2010 et son excellent Li(f)e. Ce qui inquiète toujours avant l’arrivée d’un nouvel album, c’est la peur d’être déçu. Le bonhomme a placé la barre tellement haut qu’on craint toujours qu’il flanche.

Le single « Vonnegut Busy » nous avait permis de retrouver très vite nos repères. Cette voix particulière, ce flow unique qui ne cesse de varier entre phrasé lent, accélérations subites et chant habité. Sage Francis fait vivre ses morceaux, refuse le surplace.

Une variété qu’on retrouve aussi au niveau des instrus, confiées à une flopée de producteurs renommés (Buck 65, Reanimator. Alias…). Ainsi, Sage peut laisser libre cours à son agressivité contenue durant toutes ces longues années (« Pressure Cooker »), assouvir ses penchants rock (« ID Thieves »), renouer avec ses premiers amours purement hip hop (« Say Uncle ») ou se montrer plus mélancolique (« Grace » ou la merveilleuse « Dead Man’s Float »).

Parmi cette dream team de producteurs, le français Le Parasite parvient tout de même à se faire remarquer sur le très bon « Over Under » qui vient concurrencer Buck 65 himself (et son délicat « Make Em Purr ») pour le titre du morceau le plus touchant.

Si l’album ne surprend guère, il ravira les amateurs de Sage Francis, retrouvant là un rappeur qui n’a rien perdu de sa verve et de sa singularité. Pas sûr qu’avec le temps il marque autant les esprits que l’inoubliable A Healthy Distrust mais les motifs de réjouissance sont légions et les ratés quasi inexistants (« Cheat Code » et son instru électro un peu prise de tête, comme si Sage tentait de s’échapper d’un jeu vidéo).

Ni une déception, ni une révélation, Copper Gone est un album qui fait honneur au talent de Sage Francis. C’est déjà beaucoup.

 

JL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :