Real Estate – Atlas (Domino)

Publié par le 15 mars 2014 dans Chroniques | 1 commentaire

140114-real-estate-atlas-album-coverDécidément après Beck et Temples, les dernières sorties jouent la carte de la musique qui fait du bien au moral. Guitares ensoleillées, mélodies réjouissantes, Real Estate continue d’exceller dans son registre sur ce troisième album. Les beaux jours sont revenus et Atlas est la BO parfaite pour de belles journées à glander au soleil. Les premières notes de « Had To Hear » sonnent déjà comme le bonheur retrouvé.

L’album est marquée du sceau de la décontraction s’appuyant sur des grattes très 60’s, qui vagabondent et savent se montrer forts séduisantes (« Primitive »). D’autant qu’elles sont souvent bien entourées (claviers cool et basse dorlotante sur « Past Lives »).

La formule fonctionne très bien, on est gâtés en sympathiques rengaines surf music (« Talking Backwards », « Horizon ») et parfois même totalement enchantés quand cette pop lumineuse se révèle plus sophistiquée qu’il n’y paraît (l’imparable « Crime »). Remède idéal contre la sinistrose, Atlas souffre néanmoins de quelques longueurs à force de se complaire dans une certaine monotonie… heureusement rompue par le dernier morceau « Navigator » qui conclut joliment l’affaire en apportant une touche de mélancolie, tranchant avec le reste de l’album.

Il serait surprenant qu’en prenant de l’âge cet album se révèle très marquant, il demeurera sans doute un disque (très) agréable, pas prise de tête. C’est déjà pas mal remarquez, on est toujours contents de pouvoir compter sur des disques agréables dans sa discothèque.

JL

1 commentaire

  1. L’extrait en écoute est joliment balancé. Les guitares au pouvoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :