Mikal Cronin – MCIII (Merge)

Publié par le 25 mai 2015 dans Chroniques | 0 commentaire

mikalCe qui est bien avec « la bande à Segall » (pas Steven, l’autre) c’est qu’il ne se passe pas 3 mois sans qu’ils ne sortent un album. Et ils sont toujours biens.

On s’est donc rué les yeux fermés comme d’habitude sur le 3e album de Mikal Cronin, nommé de façon très originale MCIII.

Et là, surprise, on a d’abord été un peu déçu. Déçu car ce disque tranche radicalement avec ses prédécesseurs (et avec les habitudes des comparses de Cronin) ; c’est assez nettement le plus pop de tous.

Les racines garage de Mikal ont quasiment disparu (à de rares exceptions près, nous y reviendrons). Mais pas de panique le gaillard a mis tout ce qu’il avait pour nous proposer de belles mélodies. Et il a de la ressource.

Au rayon réjouissance citons d’abord « Turnaround », ouverture très entraînante avec son violon quasi grandiloquent qui donne une grosse envie de gambader. De facture plus classique « Say » fait beaucoup pour nous rendre heureux et y parvient sans mal, couronné par une envolée électrique bien méritée. Et alors que « I’ve Been Loved » tente de nous mettre la larme à l’œil avec un peu trop d’insistance, elle confirme au moins que Cronin est un très bon chanteur. La deuxième partie de l’album offre un peu plus de constance avec notamment « Control » au riff très Allah-Las ou « Gold » et « Ready » beaucoup plus sauvages et parfaits défouloirs pour éviter de somnoler.

Sans être exceptionnel non plus, et bien qu’en deçà de son prédécesseur, MCIII demeure un bon album, plus personnel sans doute et très sophistiqué au niveau de ses arrangements.
Beaucoup de violon, beaucoup de délicatesse, une ribambelle de beaux morceaux. Et un regain d’énergie final.

Maintenant que vous êtes prévenus vous pouvez y aller les yeux fermés.

JL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :