Johnny Mafia – Michel-Michel Michel

Publié par le 1 octobre 2016 dans Chroniques, Toutes les chroniques | 2 commentaires

Visuel_Pochette_MichelMichelMichel_19.02.2016

(Alter-K, 2016)

Michel Fugain. Michel Delpech. Michel Sardou. Y a pas à dire les Michel musicalement ils envoient.

Les Johnny Mafia l’ont bien compris et ont donc choisi de leur dédier cet album (au fabuleux titre Michel-Michel Michel) dont les influences se ressentent de façon évidente. Pas crédible hein ?

Et bien non, mesdames et messieurs. Je suis d’humeur taquine. Aujourd’hui nous allons vous parler d’un groupe de garage « à la Ty Segall » ! Soupirs de l’assemblée.

Je vous comprends, moi aussi à chaque nouveau disque du genre, j’en suis presque réduit à prier pour qu’il soit mauvais et ne pas avoir à en parler. Je m’étais déjà surpassé pour trouver des accroches originales pour le Kaviar Special et Mystery Lights, cette fois je me contenterai de cette intro à la con. C’est un dur métier. Tout ça pour dire que si Johnny Mafia n’était qu’un groupe de plus du genre parmi les 7325 qui affluent tous les mois, je ne prendrais pas la peine de l’aborder ici.

Non ces mafieux-là ont un petit truc à eux qui chatouille immédiatement l’oreille et fait qu’on n’a pas une envie irrépressible de hurler au plagiat. Et puis n’y allons pas par quatre chemins : ils dépotent.

Il y a du Jay Reatard, du Ramones ou du Buzzcocks chez ces pti gars. Comprendre une fibre pop, de la mélodie bubblegum qui colle aux basques.

Une seule écoute de l’irrésistible « Scarycrow VI » ou « Sometimes 666 » suffiront par exemple à convaincre qu’on est là face à une bande de branleurs insolemment doués. Pour un premier essai, les Johnny Mafia y ont mis tout ce qu’il fallait : une bonne dose de tripes, d’excitation et de fuzz. Évidemment.

Ils ont même appelé un morceau « Kim Deal », si ça c’est pas la classe ! Et en plus il est très bon. Avec ce fin dosage, que la demoiselle avait contribué à élaborer, entre coolitude et énergie féroce.

Je vous sens déjà plus sereins avec toutes ces références évoquées qu’avec les trois Michel. Vous avez raison, les Johnny Mafia ne changeront sans doute pas votre vie et ne bouleverseront pas vos certitudes musicales, mais si vous cherchez un bon disque efficace et pas prise de tête, rempli de tubes potentiels, il y a là de quoi s’amuser.

JL

Pour les parisiens, sachez que Johnny Mafia jouera le 5 octobre au Petit Bain. L’évènement Facebook

2 Commentaires

  1. Je pense que le titre de l’album est une référence à François Damiens et son personnage de Michel-Michel Michel.

  2. Le dernier clip des Johnny, Sleeping!!!: https://www.youtube.com/watch?v=ibREN96t0Hg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :