Quand Gorillaz et Arcade Fire réservent un comité d’accueil particulier à Donald Trump…

Publié par le 21 janvier 2017 dans News | 0 commentaire

landscape-1484842363-gorillaz

Vendredi 20 janvier 2017. Triste jour pour l’humanité qui a vu l’avènement à la tête de la première puissance mondiale d’un dangereux démagogue, populiste aux propos racistes, homophobes, climato-sceptiques… J’en passe et des plus dégueulasses.

Pour l’accueillir comme il se doit, Gorillaz a publié la veille un morceau inédit on ne peut plus critique envers ce sombre individu. Suite à la divulgation de ce « Hallelujah Money », chanté par Benjamin Clementine, le bassiste « virtuel » du groupe Murdoc Niccals a déclaré au NME : « En ces temps sombres, vous avez besoin de quelqu’un à admirer. C’est moi. C’est pour cela que je vous offre cette nouvelle chanson de Gorillaz, un éclair de vérité au coeur de la nuit noire. Maintenant barrez-vous! Le nouvel album ne s’écrira pas tout seul« .

Ce single ne figurera pas sur ce fameux nouvel album du groupe de Damon Albarn, attendu pour cette année.

 

 

Le même jour, les canadiens d’Arcade Fire, dont le prochain album devrait également sortir dans les mois à venir, ont eux aussi sorti un nouveau morceau « I Give You Power » aux allures très 80s, avec la chanteuse soul Mavis Staples. « Il n’a jamais été aussi important de se serrer les coudes et de prendre soin de chacun » a écrit le groupe sur les réseaux sociaux.

 

 

Allez, plus que 4 ans…

JL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :