François Corbier – Vieux Lion

Publié par le 20 mai 2016 dans Chroniques | 0 commentaire

Capture d’écran 2015-07-24 à 13.20.34Bon, il fallait bien que je la fasse, celle-ci, en mettant Corbier dans mon top de fin d’année. Corbier, le type de la télé. Celui qui était dans Dorothée… Enfin, « dans Dorothée »… Lui même aime à rappeler qu’il était à côté.

Pourtant Corbier, enfin François Corbier puisqu’il a repris son pseudo complet, c’est avant tout un musicien. « Chansonnier », comme il préfère que l’on dise. Avec ce terme, qui peut paraître un poil désuet, on évoque les fantômes d’une chanson française d’antan, chanson à texte, chanson pour critiquer, faire réfléchir, et faire rire aussi, tant qu’à faire, parce que la vie c’est aussi ça. Et on pense à Brassens, forcément. Heureusement, après 10 ans à faire indirectement la pub de tous les produits AB production, il semblerait qu’il ait renoncé à la publicité, et encore moins mensongère, car on retrouve bel et bien l’héritage du poète de Sète sur ce disque. Comme sur l’ensemble de sa discographie post-télé, d’ailleurs !

Pour tous ceux qui redouteraient d’entendre un album entier de pompe manouche, sachez qu’il y a aussi des accents folks et blues, dans une atmosphère toujours feutrée et intime. L’objectif du chansonnier était que celui qui mettrait le disque sur sa platine aurait l’impression d’avoir chanteurs et musiciens dans son salon, et il y a indubitablement de ça. Et bien sûr, avec ce type de chanson, les textes sont aussi importants que la musique. Là, François Corbier nous offre une démonstration de son talent, souvent avec humour (« Cousine Bécassine », « Trop Facile », « Les Enfants Des Génies », « Alleluia » suite improbable des « Épinards »), mais non sans mélancolie, une émotion certaine (« Le Cauchemar de François Corbier », « Le Monstre Du Placard » ou « Et Toi Que J’aime »), voire des airs de fin du monde (« La Vague », « Vieux Lion »).

Bref, quelle que soit votre image de son auteur, Vieux Lion est un disque très touchant, sur lequel vous ne devriez pas faire l’impasse si vous êtes friand de chanson à texte et d’ambiances intimistes.

BCG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :