Echoplain – Echoplain EP

Publié par le 17 septembre 2019 dans Chroniques, Toutes les chroniques | 0 commentaire

(Atypeek, 15 septembre 2019)

Qui sont donc les trois salopards qui sévissent dans Echoplain ? Deux anciens fils de Frida, Emmanuel Boeuf (guitare-chant) et Clément Matheron (basse), cajoleurs d’esgourdes sans pareil, accompagnés de Stéphane Vion (La Diagonale Du Fou, Velocross), copain batteur à la frappe lourde mais au cœur tendre. Trois hommes, trois morceaux, trois parpaings.

Tâchons de nous montrer aussi concis qu’eux : des lignes de basse qui suintent l’anxiété, des fûts violentés, une guitare hurlante qui ne veut rien céder et ne jamais s’épancher. De l’urgence, de la douleur, de la tension, des cris saccadés, des phrases en suspens, des sentences scandées. Allez, reconnaissons de temps à autre une éclaircie, un joli petit break tout ce qu’il y a de plus accrocheur (délicatement délicieux sur “This is”). Rassurant et trompeur, évidemment. Car la raclée se termine toujours comme elle avait commencé. Fesses rouges et yeux baissés. Et un sentiment bien ancré : ces salopards-là ne nous épargneront rien. Et alors qu’on commençait à se dire qu’ils ne nous veulent finalement que du bien, ils nous laissent en plan, avec trois misérables chansons à faire tourner. On ne tiendra pas longtemps.

Jonathan Lopez

Tous nos articles sur Sons Of Frida

Tous nos articles sur Emboe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :