Alice In Chains – Facelift

Alice In Chains – Facelift

(Columbia, 21 août 1990) Évoquer les trente ans du premier album d’Alice In Chains sans sombrer dans la nostalgie facile ni dans le révisionnisme opportuniste m’apparait être une gageure au moment d’écrire ces lignes. Charge à moi de ne pas m’écarter, de ne pas déraper, de ne pas m’enflammer, car c’est d’Alice in Chains dont il s’agit, une partie de la vie, quelque chose qui marque pour longtemps. Quand le groupe publie Facelift, le 21 août 1990, le Hard...

Lire la suite

No Joy – Motherhood

No Joy – Motherhood

(Joyful Noise, 21 août 2020) Je dois d’abord vous avouer que j’ai hésité avant d’écrire cette chronique. Faut-il écrire sur les disques que l’on n’a pas aimés ? Doit-on se concentrer uniquement sur les artistes que l’on a envie de défendre ? Le web est saturé de blogs proposant des chroniques d’album et pourtant la pile des disques à écouter ne diminue pas. Ne vaut-il mieux pas économiser son temps pour faire partager avec ses lecteurs les découvertes qui nous ont...

Lire la suite

Alain Johannes – Hum

Alain Johannes – Hum

(Ipecac, 31 juillet 2020) Il est assez tentant de l’écrire et de céder ainsi à la facilité : Alain Johannes, c’est d’abord un homme de l’ombre. Dans l’ombre de Josh Homme chez Queens Of The Stone Age, en retrait de la présence magnétique de la reine PJ Harvey sur scène ou en arrangeur hors pair mais discret de Mark Lanegan. Certes. Mais si la pochette tend à illustrer cet état de fait un rien réducteur, il est évident que...

Lire la suite

Black Rebel Motorcycle Club – Howl

Black Rebel Motorcycle Club – Howl

(The Echo Label, 22 août 2005) Parfois le succès conduit à l’audace plutôt qu’au statu quo. Alors qu’en 2005, Black Rebel Motorcycle Club surfait sur un début de carrière idéal avec deux premiers albums encensés (le 1er sans titre et Take Them On, On Your Own) et un statut de fers de lance du revival rock du début de millénaire, les américains décidaient de rompre cet élan sonique. Et sortaient ce Howl assez déroutant à l’époque et fleurant bon...

Lire la suite

Steve Von Till – No Wilderness Deep Enough

Steve Von Till – No Wilderness Deep Enough

(Neurot Recordings, 7 août 2020) Relatif nouveau venu à la musique de Neurosis, à laquelle je ne me suis véritablement offert corps et âme qu’à partir de l’antépénultième album, Given To The Rising (2007), je place néanmoins le groupe très haut dans mon panthéon. Non seulement, tous leurs disques depuis Souls At Zero (1992) me fascinent par leur mélange de beauté, de violence et de noirceur, y compris les deux derniers que beaucoup de fans du groupe ont trouvé...

Lire la suite

A.A. Williams – Forever Blue

A.A. Williams – Forever Blue

(Bella Union, 3 juillet 2020) On a un peu de mal à s’y faire mais il est désormais de plus en plus fréquent qu’un artiste soit précédé d’une belle réputation avant même d’avoir sorti son premier album. C’est le cas de A.A. Williams qui jusqu’ici ne nous avait offerts qu’un EP (réussi, certes) mais qui semblait déjà attendue au tournant. Il faut dire que la demoiselle a déjà collaboré avec Mono (qu’elle retrouvera bientôt sur scène, inch’allah), a tourné...

Lire la suite

Unspkble – Friction EP

Unspkble – Friction EP

(Rejuvenation/Kerviniou, 6 juin 2020) Pendant que tout le monde se caresse plus que de raison sur le nouvel album de Fontaines D.C. brandissant des “album de l’année !” en août, alors qu’ils l’auront oublié dans deux mois quand sortira le nouvel Idles, voilà un nouveau fier représentant post-punk français qui déboule de Montpellier. Et après Lonely Walk en janvier, Tchewsky & Wood l’an passé, Litovsk, Frustration, Vox Low (plus dubby/dansant), Dewaere (plus teigneux/noiseux) et bien d’autres précédemment, on peut...

Lire la suite

DISCO EXPRESS #2 : Beastie Boys

DISCO EXPRESS #2 : Beastie Boys

À l’opposé de notre rubrique sobrement intitulée « discographies » qui se veut objective, exhaustive et documentée, nous avons choisi ici de vous résumer chaque mois des discographies avec concision, après une seule réécoute (quand ce n’est pas la première !) de chacun des disques. Des avis tranchés, des écrits spontanés, plus ou moins argumentés avec une bonne dose de mauvaise foi et d’amateurisme. Cause hey, this is just music! Licensed To Ill (1986) : “here’s a little story...

Lire la suite

Fontaines D.C. – A Hero’s Death

Fontaines D.C. – A Hero’s Death

(Partisan, 31 juillet 2020) Un an à peine après l’excellent Dogrel, Fontaines D.C. remet le couvert avec ce très attendu et toujours délicat second album. Maturité, pétard mouillé, transition, chacun choisira son camp au moment de juger ce A Hero’s Death des dublinois. C’est avec le single du même nom que les hostilités furent lancées en mai par la bande à Grian Chatten, turbulent chanteur au bagout toujours aussi addictif. “Life ain’t always empty” répète-t-il inlassablement en plein confinement....

Lire la suite

Hifiklub + Matt Cameron/Daffodil/Reuben Lewis – Rupture

Hifiklub + Matt Cameron/Daffodil/Reuben Lewis – Rupture

(Electric Valley, 31 juillet 2020) Il était grand temps que je me mette à Hifiklub et je me demande bien ce qui m’a retenu jusque-là. Pas leur CV en tout cas, à faire pâlir Steve Albini ou, a minima, à peu près n’importe quel artiste rock français puisque les toulonnais ont déjà croisé le fer avec Lee Ranaldo (Sonic Youth), Alain Johannes (QOTSA), Jad Fair (Half Japanese), Mike Watt (Minutemen, The Stooges), Duke Garwood (comparse de Lanegan, déjà évoqué...

Lire la suite