The Black Keys – Turn Blue (Nonesuch)

Publié par le 2 juin 2014 dans Chroniques | 0 commentaire

blackk Paradoxalement, El Camino sorti en 2011 avait ouvert pour de bon les portes du grand public aux Black Keys tout en faisant fuir une partie des fans de la première heure.

Il est évident que l’arrivée aux manettes de Danger Mouse (depuis Attack & Release) a changé progressivement le visage du duo, peut-être pas totalement conscient de son potentiel avant cela. Et on peut dire ce qu’on veut sur El Camino, c’était avant tout un modèle d’efficacité, comme peu de groupes sont capables d’en produire. Sur Turn Blue le constat est bien plus douloureux.

Aujourd’hui il paraît loin le temps où Black Keys rimait avec Garage Rock. Désormais les Black Keys ont la formule pour empiler les tubes et ne s’en privent pas, quitte à ce que ça sonne toujours pareil (« In Time », « Bullet In The Brain » échappés d’El Camino). Ils ont quitté le bleu de chauffe pour enfiler les costards et empocher les biftons. Il est difficile de reprocher à un groupe de vouloir élargir sa notoriété mais une partie de leur âme semble s’être définitivement évaporée.

Résultat, nombre de morceaux de Turn Blue se révèlent totalement inoffensifs (« Gotta Get Away », « Turn Blue ») quand ce n’est pas purement insupportables (« Fever », bientôt générique du Grand Journal). Sur El Camino les titres plus faiblards se comptaient sur les doigts d’une main, ici c’est l’inverse.

A sauver du désastre, l’excellent morceau d’ouverture « Weight Of Love » aux influences Floydiennes et « In Our Prime », deux véritables exceptions sur cet album, où Dan Auerbach laisse un peu libre cours à sa six-cordes. Ouf. Pour le reste, adieu les influences blues, tout est calibré au millimètre, bien empaqueté et prêt à pour le passage radio.

Les Black Keys claironnaient il y a peu dans les Inrocks que « le rock n’est pas mort ». On est d’accord avec eux mais ils ne font désormais plus partie de ses plus dignes représentants.

 

JL

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :